Atelier international du PQIP-EP

Date: 
4 déc 2012 - 6 déc 2012
Location: 
Naivasha
Kenya

"Encourager une communauté de pratique en Afrique pour promouvoir la paix par l'éducation"


Partenaires: ADEA, Ministère de l’éducation —Kenya, Initiative allemande BACKUP —Éducation en Afrique, Pôle de connaissance panafricain INEE-GIZ


À propos du PQIP sur l’éducation pour la paix

La paix et la sécurité sont des ingrédients essentiels pour le développement économique et social de toute nation. En Afrique, les conflits entravent non seulement le développement économique mais ont également constitué un obstacle à la réalisation de l'Éducation pour Tous (EPT). Le Rapport mondial de suivi sur l'EPT 2011 a révélé que les pays affectés par des conflits violents sont parmi les plus éloignés de la réalisation des objectifs de l'EPT. Selon le rapport, les conflits violents renforcent également les inégalités, les griefs et le désespoir qui font tomber les pays dans un cycle de violence. En ce qui concerne l’accès des enfants à l'éducation de base, le rapport indique qu’il y a dans les pays touchés par un conflit plus de 28 millions d’enfants en âge d’être scolarisés dans le primaire et qui ne le sont pas, soit 42 % de l’effectif total des enfants non scolarisés du monde. Il est donc nécessaire de traiter les causes des conflits violents afin de faciliter la réalisation des objectifs de l'éducation.

Prière de se référer aux documents de cet atelier dans l'encadré 1 ci-dessous : 

Encadré 1 : Rapports et documents de l'atelier

Rapports de l'atelier

  • Rapport de l'Atelier International sur l'éducation pour la Paix, PDF
  • Rapport de PQIP pour la paix, PDF

Documents de l'atelier

  • Programme provisoire, PDF
  • Note conceptuelle provisoire, PDF
  • Communiqué de presse (Portugais), PDF
  • Programme provisoire, PDF
  • Note conceptuelle provisoire, PDF
  • Communiqué de presse, PDF
  • Communiqué de presse (Portugais), PDF

L'éducation est un important vecteur de transmission des valeurs sociales d'une génération à l'autre. Pour cette raison, l'éducation offre une voie pour inculquer des compétences sociales et des valeurs pour l'avenir d'une société. Le secteur de l'éducation encourage également le respect des droits et la non-violence, l’édification de la nation, la cohésion sociale et les valeurs positives par le biais des curricula axés sur la paix.

De manière générale, l’objectif du Pôle de qualité inter-pays (PQIP) de l’ADEA est de rassembler les pays confrontés à des défis similaires et les partenaires stratégiques disposant de l’expertise dans un domaine spécifique afin de promouvoir le dialogue, l’apprentissage collectif et un espace de collaboration. Le premier PQIP mis sur pied a été le PQIP sur l'éducation pour la paix. Celui-ci a été conçu lors d’une réunion parallèle des Ministres africains de l'éducation tenue pendant la Consultation mondiale du Réseau inter-agences pour l'éducation en situations d'urgence (INEE) en avril 2009 à Istanbul. Le PQIP a ensuite été officiellement lancé lors d'un atelier tenu à Mombasa, au Kenya, les 14-16 septembre 2009, au cours duquel le Kenya a été désigné comme pays chef de file. Le principal résultat de cette réunion a été la signature du communiqué de Mombasa en 2009 (voir annexe 1) par les Ministres de l'éducation présents.

Réalisations du PQIP sur l’éducation pour la paix

Depuis sa création en avril 2009, le PQIP sur l'éducation pour la paix a vu un certain nombre de réalisations importantes.

• La première réunion s’est tenue à Mombasa, Kenya, en septembre 2009, au cours de laquelle le PQIP a été officiellement lancé avec dix (10) pays présents.
• Les Ministres de l'éducation (de l'Afrique du Sud, de l’Angola, de la Côte d'Ivoire, du Kenya, de l’Ouganda, de la République démocratique du Congo (RDC), et du Soudan) se sont engagés à promouvoir la paix à travers leur système éducatif en signant le Communiqué de Mombasa lors de la réunion de lancement.
• La Table ronde sur «L'éducation, la paix et le développement" qui s'est tenue à Kinshasa, République Démocratique du Congo, en juillet 2011 fut une opportunité pour échanger les connaissances entre les PQIP et certains pays non PQIP.
• Quatre grandes études ont été menées par le Secrétariat de l'ADEA au nom du PQIP sur la reconstruction de l'éducation au Kenya, au Libéria, en RDC et au Zimbabwe au cours de la période 2010-2011. Des forums nationaux sont organisés à titre de suivi des études. Le premier forum a eu lieu au Kenya en juillet 2012 et une étude sur l'éducation pour la paix dans les universités kenyanes a également été réalisée.
• Une exposition sur le PQIP a été organisée durant la Foire de l’Innovation et de l’Échange lors de la Triennale de l'ADEA à Ouagadougou, au Burkina Faso, en février 2012.
• Une séance parallèle sur les questions liées à la paix a également été conduite pendant la Triennale de Ouagadougou.

À travers les initiatives ci-dessus, le PQIP a permis de relever le profil de la paix, la gestion et la transformation des conflits dans le secteur de l'éducation (gouvernement et partenaires), de renforcer la capacité des décideurs et des exécutants en matière d'éducation pour la paix et de générer des informations (données) sur l'éducation pour la paix.

Pour avoir plus d'information sur cet atelier, prière de contacter :