Atelier technique régional sur les enjeux du PQIP de l'ADEA sur l'alphabétisation

Date: 
20 déc 2010 - 22 déc 2010
Location: 
Ouagadougou
Burkina Faso

1. Historique

L’ADEA a créé le pôle de qualité inter pays sur l’alphabétisation lors de la Conférence régionale africaine tenue à Bamako en septembre 2007 pour traduire son ferme engagement à agir comme catalyseur des politiques et pratiques innovantes pour la transformation qualitative de l’éducation à travers la mutualisation des réflexions, des expériences, des apprentissages et des savoirs.

Au cours de la Conférence de Bamako, les réunions des différents groupes de parties prenantes ont été organisées afin de tracer la voie à suivre et assurer le suivi de la « Conférence régionale africaine à l’appui de l’alphabétisation ».

L’ADEA a organisé la réunion des ministres et des représentants des ministères, avec l’objectif de l’évaluation de leur soutien et leur intérêt à participer à un pôle de qualité inter pays sur l’alphabétisation, comme un moyen de renforcer les capacités ministérielles dans le domaine de l’alphabétisation. 

Les Ministres et les représentants des ministères ont approuvé le lancement d’un pôle qualité inter pays (PQIP) sur l’alphabétisation et fait les recommandations spécifiques ci-après:

  • Organiser deux/trois jours «retraite» pour les ministres sur l’alphabétisation, ce qui contribuerait à assurer un leadership soutenu au niveau des pays pour le développement et l’intégration des politiques d’alphabétisation et pour l’établissement des priorités. Celles mentionnées ont été: la professionnalisation des programmes d’alphabétisation, la nécessité d’approches rentables, la nécessité d’une orientation vers les «compétences de vie» (savoir pour pouvoir), et la nécessité d’une approche intersectorielle.
  • S’assurer qu’il n y a pas double emploi avec la direction d’initiatives interafricaines telle que l’Union Africaine de la Seconde Décennie de l’Education pour l’Afrique (2006-2015), et rechercher la collaboration avec l’Union Africaine (UA) autour de cette question de politique.

Après Bamako, le Ministre de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation du Burkina Faso a initié le suivi de ces recommandations menant une réflexion sur le statut des enseignants du non formel. En outre, elle a été investie par ses pairs à Lyon pour assurer le leadership de ce pôle.

2. Justification

L’analyse des politiques d’éducation dans l’espace africain fait ressortir une grande convergence de vues autour de l’éducation non formelle en tant que droit internationalement reconnu, une priorité parmi les secteurs à développer en vue d’accélérer la lutte contre la pauvreté. 

De nombreuses recherches conduites par des experts de haut niveau ont abouti à la conclusion que les programmes d’enseignement basés sur les langues locales et l’interculturalité produisent de meilleurs résultats en termes de qualité, de développement d’environnement lettré et de renforcement du potentiel des apprenants/tes à contribuer à l’enracinement de la démocratie. 

Fort de ce constat et sachant qu’aucune nation au monde ne peut prétendre se développer «en vase clos» et s’auto suffire sur tous les plans y compris celui des connaissances scientifiques, le Ministre de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation, du Burkina Faso, Président du Conseil Régional pour l’Education et l’Alphabétisation en Afrique (CREAA) et leader du pôle de qualité inter pays sur l’alphabétisation, veut organiser en partenariat avec l’ADEA, un atelier technique sur les enjeux dudit pôle.

Documents de l’atelier 

La tenue de l’atelier technique sur les enjeux du pôle inter pays sur la qualité de l’alphabétisation permettra à terme d’instaurer au sein de l’espace africain une véritable stratégie de réduction de la pauvreté dans le cadre d’un développement durable.

Les bénéficiaires de cet atelier pourront mieux jouer leur rôle de réseaux d’échanges et de recherche de solutions autour de défis communs.

3. Objectifs

Objectif général 

  • Il s’agira de développer une stratégie permettant d’identifier les enjeux communs à l’Afrique à porter par le pôle de qualité interpays sur l’alphabétisation.

Objectifs spécifiques

  • Faire l’état des lieux de l’alphabétisation et l’éducation non formelle dans les pays membres sur la dimension qualité de l’alphabétisation
  • Elaborer, à partir des enjeux identifiés, un programme d’actions qui prend en compte les préoccupations communes des pays membres du CREAA et d’autres pays africains;
  • Contribuer à la valorisation des actions du leader du pôle de qualité inter-pays sur l’alphabétisation. 

4. Résultats attendus 

  • L’état des lieux sur la qualité de l’alphabétisation dans les pays participants est fait;
  • Un programme d’actions qui prend en compte les préoccupations communes des pays participants est élaboré à partir des enjeux identifiés et mis à la disposition des Ministres;
  • Les actions du leader du pôle de qualité inter-pays sur l’alphabétisation sont identifiées et rendues visibles;
  • Le guide de formation continue des superviseurs est amendé.

5. Méthodologie

Les travaux se dérouleront en plénières et en groupe de travail.

Les plénières seront consacrées à:

  • La présentation des communications des pays membres sur la qualité de l’alphabétisation et débouchant sur la formulation des enjeux.
  • La présentation du guide de formation continue des superviseurs.

Les travaux de groupes:

  • A l’issue de ces présentations suivies de débats, les participants/tes seront repartis en groupes de travail pour l’analyse et la hiérarchisation des enjeux

Les résultats des ces travaux permettront d’élaborer un programme d’actions pour le pôle inter pays sur la qualité de l’alphabétisation.

6. Participation

  • Les directeurs d’alphabétisation des pays – Benin, Burkina Faso, Cameroon, Centrafrique, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Zimbabwe, Mozambique et Gambie;
  • Les représentants de l’ADEA, de l’IUL de l’ACALAN et du BREDA;
  • Le SEP/CREAA et 2 agents de l’UCP/CREAA;
  • 2 personnes ressources.