Alliance mondiale du livre : L’ADEA et l’USAID organisent un atelier national de formation des écrivains en langues nationales sur le logiciel d’édition Bloom à Conakry (Guinée)

Photo prise lors de l’atelier de formation des formateurs sur le logiciel d’édition Bloom à Kampala (Ouganda) en novembre 2018 | Droits d’auteur : ADEA

Abidjan (Côte d'Ivoire), 22 novembre 2018 – La section Livres et matériels éducatifs (LME) du Pôle de qualité inter-pays sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) organise l’Atelier national de formation au logiciel Bloom des écrivains guinéens en langues nationales à Conakry (Guinée), du 28 novembre au 1 décembre 2018 à l’hôtel de l’Université de Conakry. Cet atelier destiné aux écrivains guinéens en langues nationales est déjà le cinquième d’une série dédiée à habiliter les écrivains africains à l’utilisation du logiciel d’édiction Bloom servant à la création aisée de matériels de lectures pour les enfants. Cette formation s’inscrit dans le cadre du partenariat existant entre l’Alliance mondiale du livre (AML) et l’ADEA, soutenu par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

L'Alliance mondiale du livre vise à transformer l'élaboration, l'achat et la distribution de livres, en particulier en Afrique et en Asie, afin de s’assurer que les enfants du monde entier disposent de livres et de supports d'apprentissage essentiels produits dans des langues qu’ils parlent et qu’ils comprennent, parmi lesquelles figurent le braille et les langues des signes. De nombreuses études ont montré que dans bon nombre de pays en développement les enfants ne disposent pas de supports de lecture dans les langues maternelles, alors que ceux-ci sont des outils qui facilitent l'acquisition précoce de la lecture. C’est pour y remédier que l'USAID et ses partenaires ont élaboré un ambitieux programme visant à résoudre la pénurie de titres en langues africaines, à améliorer l'efficacité des achats et du financement et à renforcer les systèmes de gestion de la chaîne d'approvisionnement. 

L'atelier national de Conakry sur Bloom - le logiciel d’édition libre et de source ouverte - qui permet aux individus et aux communautés de construire leur propre bibliothèque de supports de lecture, de dictionnaires ou de ressources par niveau d’études dans leur propre langue sera animé par M. Aguibou Sow alias Mo Kulete, enseignant, écrivain, et formateur en alphabétisation. 

Le but ultime de cette session est d’offrir une formation de première main permettant à20 auteurs guinéens de supports de lecture pour les premières années d'études de produire des livres en plus grand nombre et de meilleure qualité dans les langues nationales.  

L’Atelier est organisé en marge de la 2ème édition du Salon International du livre de jeunesse de Conakry qui se tient aux mêmes dates, au Centre culturel franco-guinéen (CCFG), et en partenariat avec les Éditions Ganndal organisateur dudit Salon.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Aliou Sow, Point focal de la Section livres et matériels éducatifs de l’ADEAsur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA), Tél. : (+224) 622 54 48 26, aliou2sow@yahoo.fr

Média:

  • Stefano De Cupis, Chargé supérieur de communication, ADEA, Tél. (+225) 2026 4261, s.decupis@afdb.org

================================

À propos de l’ADEA : L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques, composé de tous les ministres de l’Éducation, de la Science et de la Technologie en Afrique. Créée en 1988 à l’initiative du Groupe de la Banque mondiale, elle est devenue une institution panafricaine basée au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Le travail de l’ADEA s’est élargi pour se concentrer davantage sur le développement des aptitudes et des compétences dans tous les sous-secteurs de l’éducation. Elle envisage un « système africain d’éducation et de formation de haute qualité axé sur la promotion de connaissances et de compétences essentielles au développement accéléré et durable en Afrique ».

www.adeanet.org

À propos de la section LME du PQIP-EA : La section Livres et matériels éducatifs (LME) de l’ADEA s’est engagée à soutenir les processus propices à la formulation de politiques nationales du livre adéquates, qui auront pour objectif d’améliorer la disponibilité de matériels éducatifs de qualité, ainsi que l’efficacité de l’enseignement et de l’alphabétisation en Afrique subsaharienne. Elle œuvre à la réalisation de cet objectif en sensibilisant les gouvernements, le secteur privé, les organismes de développement et les organisations de la société civile (OSC) à la nécessité d’envisager une approche holistique, à laquelle les partenaires africains devraient être étroitement associés si l’on veut aboutir à des politiques viables du livre. La section LME du PQIP-EA est l’organe de mise en œuvre de ce projet.

http://www.adeanet.org/fr/groupes-de-travail/livres-et-materiels-educatifs

À propos de l’AML : L’Alliance mondiale du livre est une initiative internationale à laquelle participent de nombreuses parties prenantes qui s’emploient à transformer l’élaboration, l’acquisition, la distribution et l’utilisation du livre pour s’assurer qu’aucun enfant ne manque de livres dans les langues nationales. Elle a pour mission de veiller à ce que les enfants du monde entier aient les livres et le matériel didactique dont ils ont besoin pour apprendre à lire et pour lire pour apprendre. Le manque de matériel de lecture est un problème tellement sérieux qu’il ne peut être résolu sans des solutions nouvelles et novatrices. De telles solutions sont nécessaires pour faire face à la crise de l’apprentissage et l’Alliance mondiale du livre joue un rôle moteur dans l’identification et la mise en œuvre de ces solutions.

www.globalbookalliance.org