Partenariat ADEA-USAID dans le cadre de l’Alliance mondiale du livre : Habiliter les écrivains africains à publier des ouvrages de lecture de qualité pour les enfants à travers l’Afrique

Photo de groupe prise lors de l’atelier.
Crédit photo : ADEA-GTLME

Abidjan (Côte d’Ivoire), 27 avril 2018 – L’atelier de formation dénommé « Habiliter les écrivains : atelier de formation des formateurs sur le logiciel Bloom » – développé par SIL-LEAD – vient de s’achever à Abuja (Nigéria) et a permis de former avec succès 13 écrivains africains anglophones en vue de leur permettre de concevoir et de publier des ressources de lecture de qualité dont le contenu reflète la culture et la langue de l’enfant.

Dans le cadre du partenariat entre l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et l’Alliance mondiale du livre (AML), soutenu par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Groupe de travail de l’ADEA sur les livres et les matériels éducatifs (GTLME) a lancé la première d’une série de plusieurs sessions de formation à l’intention des écrivains africains s’exprimant en langues nationales, communément appelées « Habiliter les écrivains : ateliers de formation des formateurs sur le logiciel Bloom ».

L’atelier d’Abuja s’est déroulé à l’hôtel Chelsea du 17 au 20 avril et visait à offrir une formation à l’acquisition de compétences en conception et en édition à l’intention d’écrivains africains anglophones d’ouvrages et de matériels pédagogiques en langues locales. La formation a été animée par Dr. Paul Frank, directeur exécutif de SIL-LEAD basé à Washington DC (États-Unis), assisté par M. Robert Waliaula, du bureau kenyan de SIL-LEAD. L’atelier technique de quatre jours a porté essentiellement sur les points suivants : la formation aux principes de base de l’utilisation du logiciel de publication Bloom ; la conception de livres décodables et par palier, ainsi que la configuration de Bloom pour une langue particulière ; la conception de livres sous forme de coquillage et de documents e-PUB ; l’enregistrement audio pour les « livres parlés » ; le diagnostic des problèmes et la mise en pratique des compétences avancées. La formation a réuni 13 participants venus du Cameroun, du Ghana et du Nigéria.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Lily Nyariki, Point focal du Groupe de travail de l’ADEA sur les livres et les matériels éducatifs (GTLME), Eldoret, Kenya, tél. : (+254) 733 712117, lmnyariki@gmail.com / l.nyariki@adeanet.org
  • Aliou Sow, Point focal du Groupe de travail de l’ADEA sur les livres et les matériels éducatifs (GTLME), tél. : (+224) 622 54 48 26 / (+001) 514 803 6190, aliou2sow@yahoo.fr

Contact avec les média :

  • Stefano De Cupis, Responsable principal de la communication, ADEA, tél. : (+225) 2026 4261, s.decupis@afdb.org

================================

À propos de l’ADEA : L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques, composé de tous les ministres de l’Éducation, de la Science et de la Technologie en Afrique. Créée en 1988 à l’initiative du Groupe de la Banque mondiale, elle est devenue une institution panafricaine basée au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Le travail de l’ADEA s’est élargi pour se concentrer davantage sur le développement des aptitudes et des compétences dans tous les sous-secteurs de l’éducation. Elle envisage un « système africain d’éducation et de formation de haute qualité axé sur la promotion de connaissances et de compétences essentielles au développement accéléré et durable en Afrique ».

www.adeanet.org

À propos du GTLME : Le Groupe de travail de l’ADEA sur les livres et le matériel éducatif (GTLME) s’est engagé à soutenir les processus permettant de formuler des Politiques nationales du livre adéquates qui améliorent la fourniture de matériels éducatifs de qualité, une scolarisation efficace et l’alphabétisation dans toute l’Afrique subsaharienne. Il œuvre à la réalisation de cet objectif en invitant les gouvernements, le secteur privé, les organismes de développement et les organisations de la société civile (OSC) à envisager une approche holistique incluant une contribution substantielle de la part des partenaires africains pour parvenir à des politiques du livre viables. Le GTLME est la branche opérationnelle du présent projet.

www.adeanet.org/en/working-groups/books-and-learning-materials

À propos du GBA : L’Alliance mondiale du livre est une initiative internationale à laquelle participent de nombreuses parties prenantes qui s’emploient à transformer l’élaboration, l’acquisition, la distribution et l’utilisation du livre pour s’assurer qu’aucun enfant ne manque de livres. Elle a pour mission de veiller à ce que les enfants du monde entier aient les livres et le matériel didactique dont ils ont besoin pour apprendre à lire et pour lire pour apprendre. Le manque de matériel de lecture est un problème tellement sérieux qu’il ne peut être résolu sans des solutions nouvelles et novatrices. De telles solutions sont nécessaires pour faire face à la crise de l’apprentissage et l’Alliance mondiale du livre joue un rôle moteur dans l’identification et la mise en œuvre de ces solutions.

www.globalbookalliance.org

À propos de SIL-LEAD : SIL-LEAD est une organisation confessionnelle à but non lucratif des États-Unis qui a pour vocation d’aider les organisations locales et communautaires à utiliser leur propre langue pour améliorer la qualité de leur vie. SIL-LEAD est le concepteur de Bloom, un logiciel d’édition libre et de source ouverte, qui permet aux communautés de construire leur propre bibliothèque de supports de lecture, de dictionnaires ou de ressources par niveau d’études – dans leur propre langue.

www.sil-lead.org