Brèves de l'ADEA

  • La République de Corée a rejoint l’ADEA en tant que membre du comité directeur ;
  • La Conférence de l’Afrique subsaharienne sur l’éducation Post 2015, qui s’est tenue en février dernier, a produit une déclaration en prélude aux réunions d’Incheon et de New York qui définiront les objectifs de développement durable ; 
  •  L’ADEA et d’autres organisations  ont apporté leur soutien à l’organisation du Sommet africain sur l’enseignement supérieur, qui a débattu des défis qui se posent à l’enseignement supérieur  et des moyens à mettre en œuvre pour revitaliser le secteur ;
  • L’ADEA a facilité le lancement du Pôle de qualité inter-pays sur le développement de la petite enfance (PQIP–DPE) qui sera piloté par Maurice ;
  • Le Pôle de qualité sur l’enseignement des mathématiques et des sciences (PQIP-EMS) a pris des mesures pour être fermement ancré dans le Centre pour les mathématiques, les sciences et la technologie (CEMASTEA) basé à Nairobi, au Kenya.  

2015 est au tournant.  Rétrospectivement, si  l’année 2014 a présenté son lot de défis pour l’ADEA, nous avons été bénis en cette fin d'année. Première récompense : la Norvège, membre de l’ADEA entre 1997 et 2009 est de nouveau parmi nous ! Nous la remercions chaleureusement pour son soutien et nous réjouissons de son retour au sein du Comité directeur. Nous sommes également heureux que l’ADEA et la Commission de l’Union africaine (CUA) aient développé une feuille de route avec des activités qui seront menées conjointement en 2015 – cela ne peut avoir qu’un impact bénéfique sur le développement du capital humain en Afrique. Dans ce bulletin également, nous félicitons et remercions le Kenya pour un beau cadeau : elle vient de publier sa première politique d’éducation pour la paix.  Nous sommes par ailleurs confiants que le Kenya sera suivi par les autres pays membres du Pôle de qualité inter-pays sur l’éducation pour la paix (PQIP–EP). Sur cette note de paix, nous souhaitons à nos membres et à nos lecteurs de joyeuses fêtes et une merveilleuse année 2015. Nous en profitons également pour adresser à tous nos membres nos vifs remerciements pour leur soutien continu. Que la nouvelle année vous apporte, ainsi qu’à vos familles, paix, amour et prospérité !


Les compétences scientifiques et technologiques sont essentielles pour la construction de sociétés africaines mues par la connaissance et l’innovation et compétitives mondialement. Aussi les STI constituent-elles une priorité dans la majorité des cadres continentaux qui intègrent le développement du capital humain : la Stratégie 2024 de l’UA pour la science, la technologie et l’innovation, l’université Panafricaine, la Stratégie de développement du capital humain de la BAD, la Position africaine commune (PAC) pour le programme de développement de l’après 2015, Priorité Afrique 2014-2021 de l’UNESCO et le Cadre stratégique de l’ADEA adopté par les Chefs d’état africains réunis à Addis-Abéba en 2013, lors du 10ème Sommet de l’Union africaine. Dans ce Bulletin, nous sommes heureux de partager l'action de l'ADEA dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation (STI) – cette année à travers son engagement actif dans le 2ème Forum ministériel STI tenu à Rabat – et bientôt à travers un Groupe de travail sur l’enseignement supérieur revitalisé, qui mettra l’accent sur les STI. Dans ce numéro, nous présentons également le Groupe de travail sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP) et le rôle joué par le GTGEAP dans la révolution des données. D’autres groupes de travail et programmes seront présentés dans de futurs numéros.


Dans ce bulletin, l’ADEA est heureuse de rendre compte du succès remporté par la Conférence des ministres sur la formation, l’insertion et l’emploi des jeunes, organisée par le Pôle de qualité inter-pays sur le développement des compétences (PQIP-DCTP). Vingt-cinq ministres de l’emploi et de la formation professionnelle y ont pris part et ont développé et approuvé un Plan d’action inter-pays pour renforcer la formation et l’emploi des jeunes en Afrique. La conférence – activité de suivi de la Triennale de l’ADEA sur les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l'Afrique (Ouagadougou, février 2012) – a également été l'occasion d’évaluer dans quelle mesure les pays mettent en œuvre le changement de paradigme de l’ETFP au DCTP. Le Bulletin met également en exergue l'expertise apportée par l’ADEA à l’analyse et à l'évaluation des politiques et systèmes éducatifs sur le continent, à travers la facilitation de revues par les pairs (actuellement au Burkina Faso, au Congo, au Ghana and au Mozambique). Elle apporte également son soutien au développement de politiques nationales et de cadres régionaux. Ici, nous mettons en exergue la politique d’éducation pour la paix, tout juste finalisée par le Kenya avec la participation de l'ADEA, et les plans d’action et de suivi de la Décennie des jeunes de l’Union africaine, auxquels nous avons également contribué. Enfin, nous attirons votre attention sur le Prix pour la recherche en éducation en Afrique. Le concours 2014/2015 est à présent ouvert. Merci d'en parler autour de vous !


Ce mois-ci, l’ADEA est particulièrement heureuse de vous apprendre l’arrivée de sa nouvelle secrétaire exécutive, Oley Dibba-Wadda. Mme Dibba-Wadda a pris fonction à la tête du Secrétariat le 1er juillet 2014. L’ADEA accueille et félicite également le Nigéria qui est devenu un membre permanent de son comité directeur et remercie la Finlande, membre de longue date, pour le renouvellement de son soutien à l’ADEA. Les activités et domaines que nous portons plus particulièrement à votre attention sont les suivants : - la Conférence des ministres sur la formation, l’insertion et l’emploi des jeunes, qui se tiendra à Abidjan, du 21 au 23 juillet 2014 ; - le lancement de la 1ère application pour portables de l’ADEA sur les programmes et activités de suivi de la Triennale ; - le rôle de leadership endossé par le Groupe de travail de l’ADEA sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP) et qu’il s’est engagé à continuer à jouer dans la révolution des données, une priorité importante de l’agenda post 2015 en construction.


Ce mois-ci le bulletin met en exergue le partenariat de l’ADEA avec l’Union africaine et les activités de l’ADEA centrées sur la jeunesse africaine. Initialement signé en 2008, le Protocole d’Accord avec la Commission de l’Union africaine (CUA) a été renouvelé le 24 mars dernier. Depuis 2008, la collaboration avec la CUA s’est renforcée et COMEDAF VI a été l’occasion de signifier ce partenariat, notamment à travers le lancement conjoint de deux séries de publications auquel la presse était conviée. La jeunesse : L’ADEA mise sur elle, et met son expertise au service de la ressource la plus précieuse du continent afin qu’elle se transforme en dividende pour son développement et sa prospérité. - Le PQIP - DCTP a tenu un atelier sur les stratégies d’insertion professionnelle développées par quelque 26 pays africains ; - L’ADEA a également tenu un Forum sur le DCTP et l’emploi des jeunes au Libéria, où plus de 85% des jeunes sont au chômage ; - Enfin, l'ADEA s’est joint à l’OIF et d'autres partenaires pour la création d’une plateforme internationale de la jeunesse francophone. Les leçons apprises de ces activités seront partagées à l’occasion du Forum sur les jeunes et l’emploi qui sera organisé par le PQIP – DCTP à Abidjan, en septembre 2014. Enfin, nous félicitons Maurice qui prend les rênes du développement de la petite enfance (DPE), en instituant un Pôle de qualité inter-pays sur le DPE au sein de son ministère de l’Education et des Ressources humaines.


Ce mois-ci, le bulletin de brèves présente nombre d’activités qui tirent leur origine de l’expertise de l’ADEA, reconnue au niveau national, régional et international. Ainsi, l’ADEA a le plaisir d’annoncer le lancement de l’exercice de revue par les pairs focalisé sur l’amélioration de la qualité de l’éducation au Burkina Faso. Le ministère de l’Education et de l’Alphabétisation du Burkina Faso a fait appel au Groupe de travail sur l’éducation non formelle (GTENF) après avoir pris connaissance de l’utilité des revues par les pairs menées par l’ADEA au Gabon, à Maurice et au Nigéria, dont les leçons tirées ont guidé le développement de réformes dans ces pays. Les groupes de travail sur la gestion de l’éducation et l’analyse des politiques (GTGEAP) et sur les mathématiques et les sciences (GTMSE) apportent leur soutien à l’Union Africaine dans deux domaines importants : le GTGEAP prépare activement les rapports Perspectives de l’UA (AU Outlook) pour la prochaine réunion de la COMEDAF ; il explore également avec InfoDev des solutions pour permettre la collecte directe de statistiques nationales et la création d’une base de données continentale africaine ; le GTMSE travaille avec des pays pilotes à mettre en œuvre le programme PACTED dans le domaine des mathématiques et des sciences.L’ADEA est également heureuse que son Groupe de travail sur le développement de la petite enfance (GTDPE) a été confié la responsabilité de mener une consultation de haut niveau sur le DPE en Afrique, dont les résultats aideront à façonner l’agenda de développement Post 2015. Autre réussite du GTDPE : la percée en Angola et au Nigéria de sa collection de livres Bouba et Zaza, disponible à présent en portugais, en hausa, en fulani et en yoruba, en plus du français et de l’anglais ! Enfin, L’ADEA entretient et renforce les partenariats qu’elle a tissé. L’ADEA et le Africa Society Interest Group (ASIG) ont présenté le Prix africain de la recherche en éducation de l’ADEA à la conférence de la Comparative International Education Society (CIES) à Toronto. Le partenariat ADEA/GESCI est également actif avec une nouvelle activité menée en commun pour développer et étendre le programme de leadership dans le domaine des TIC (ALICT) dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest.


C’est avec plaisir que nous vous présentons le bulletin de brèves de l’ADEA relooké, que vous aurez, nous l’espérons, le plaisir de lire. Ce nouveau bulletin accompagne la célébration des 25 années de contribution de l’ADEA à l’éducation en Afrique, qui se poursuivra tout au long de 2014. En plus des brèves sur les activités de l’ADEA, le bulletin comprend un calendrier et les dernières publications et autres ressources produites par l’ADEA. D’autres ressources et documents significatifs venant de membres et de partenaires de l’ADEA seront également mis en valeur. Dans ce numéro, l’ADEA est particulièrement heureuse de vous présenter le rapport du Forum ministériel sur l’intégration des TIC dans l’éducation et la formation, qui s’est tenu à Tunis, du 9 au 11 décembre dernier. Des articles ainsi que les films des principaux panels, débats et interviews peuvent également être vus sur le webzine dédié au Forum ainsi que sur YouTube. Vos commentaires sur le bulletin sont les bienvenus. Aidez-nous à l’améliorer continuellement afin qu’il vous soit utile !


Nous avons le plaisir de vous envoyer aujourd'hui le deuxième numéro des « Brèves de l'ADEA ». Nous sommes heureux de savoir que le premier numéro publié en novembre a été bien accueilli et nous remercions les lecteurs qui ont pris le temps de nous envoyer leurs commentaires. Vous avez reçu tout dernièrement la Lettre d'information de l'ADEA, Volume 21, Numéro 1 (janvier-mars 2014). Elle résume les leçons tirées de la Triennale de l'ADEA sur le thème « Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l'Afrique » et rend compte des travaux de suivi menés par l'ADEA depuis pour mettre en œuvre les recommandations de la Triennale. Avec la relance de ces deux outils de communication – Les Brèves de l'ADEA et la Lettre d'information de l'ADEA – l'ADEA espère atteindre les objectifs suivants : - À travers les Brèves de l'ADEA : Informer de manière régulière les membres et partenaires sur les activités et programmes menés par l'ADEA. Les Brèves de l'ADEA seront publiées tous les mois. - À travers la Lettre d'information de l'ADEA : Rendre compte des leçons apprises par l'ADEA sur un domaine exploré. La Lettre d'information de l'ADEA est une publication trimestrielle. Le prochain numéro (Vol 21, N2, avril-juin 2014) traitera de l'intégration des TIC dans l'éducation. - Renforcer nos liens avec nos membres et nos partenaires, avec l'objectif d'accroître notre interaction et notre collaboration avec eux. - Accroître l'intérêt pour l'ADEA d'autres acteurs et parties prenantes, ainsi que son interaction avec eux. Le présent bulletin de brèves rend compte des activités menées par l'ADEA, et des évolutions en son sein, depuis novembre dernier.

Bienvenue à cette première édition du bulletin d’information de l'ADEA, qui à partir de maintenant sera publié périodiquement afin de vous offrir une vision plus large de l'ensemble des activités de l'ADEA en Afrique et au-delà. Le bulletin est basé sur la Page Focus du site web de l’ADEA (www.adeanet.org). Il met l'accent sur des événements, des pensées et des réflexions qui concernent le rôle de l’ADEA dans l'éducation en Afrique. Il portera divers nouvelles et informations sur les nouvelles évolutions innovantes dans le secteur de l'éducation en Afrique, ainsi que les rôles que chaque acteur joue actuellement pour accélérer les progrès dans le secteur de l'éducation en Afrique. Des débats et opinions peuvent être générés par ce forum et nous encourageons nos lecteurs à nous fournir des informations régulières sur les questions d'information qui figurera dans ce bulletin.