Activités du GTDPE, 2010

Date: 
1 Jan 2010 - 31 déc 2010

23 au 25 février 2010 : Réunion de haut niveau pour l’EPT

Le GTDPE a été représenté à la réunion de haut niveau pour l’EPT et où les réunions tenues en marge de cette rencontre a permis d’élever le plan de travail du GTDPE.

23-25 mars 2010 : Le programme Mauritius-Africa Initiative (MAI) a été lancé lors de l’atelier international pour le développement de la petite enfance qui s’est tenu du 23 au 25 mars 2010 à la Plantation Resort (Maurice).Le GTDPE a été représenté à la réunion de haut niveau pour l’EPT et où les réunions tenues en marge de cette rencontre a permis d’élever le plan de travail du GTDPE.

Pays bénéficiaires : Afrique

Mars 2010 (Maputo, Mozambique) : Réunion du réseau national/point focal du Mozambique

Le réseau national mozambicain pour DPE s’est réuni pour répondre aux résultats préliminaires de la Banque mondiale sur l’étude préscolaire. Plus de 30 participants ont pris part à cette réunion de Maputo. Il est à noter que 2 semaines après cette réunion, la Mozambique a demandé un emprunt pour un projet de 48 millions de dollars USD à la Banque mondiale.

Pays bénéficiaires : Mozambique 

Mars 2010 (Washington D.C., Etats-Unis) : Réunion du Comité directeur du Groupe consultatif

Le réseau international du Groupe consultatif pour DPE a tenu sa réunion semestrielle à Washington avec une représentation de chacun des réseaux régionaux DPE. GTDPE ADEA a profité de ce moment pour présenter le nouveau site web GTDPE et pour coordonner 2 webinars avec les points focaux DPE, un en anglais et un en français.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

22-25 Mars 2010 (Balaclava, Maurice) : Centre d’excellence

 

Le Gouvernement de Maurice, le GTDPE ADEA et l’UNESCO ont procédé au lancement d’un centre d’excellence DPE pour les pays francophones. Plusieurs points focaux du GTDPE ADEA ont pris part à ce lancement.

Pays bénéficiaires :

Maurice et pays francophones de l’Océan Indien et de l’Afrique subsaharienne

 

23 au 25 mars 2010 (Balaclava, Maurice) : Initiative Maurice-Afrique (MAI)

 

Le programme Mauritius Africa Initiative s’est développé ces dernières années suite à la décision prise lors de la Biennale de l’ADEA à Libreville (Gabon) en mars 2006. Cette initiative est basée un programme de coopération Sud-Sud/Nord-Sud sur le développement de la petite enfance et sur le renforcement des capacités à la fois des institutions et des professionnels dans le domaine de l’EPPE en Afrique subsaharienne. Cette Initiative vise également à documenter ce qui a été réalisé grâce à un suivi-évaluation approprié et à bâtir des centres de connaissances qui vont appuyer le dialogue politiques et le développement.

Cette rencontre, organisée par le PNUD, en collaboration avec le Ministère de l’Education, de la Cultures et des Ressources humaines avait pour objectif de revoir la situation de l’offre de l’EPPE dans la région Afrique et d’identifier les besoins en développement pour l’EPPE notamment :Ce programme a été lancé lors de l’atelier international pour le développement de la petite enfance qui s’est tenu du 23 au 25 mars 2010 à la Plantation Resort (Maurice):

  • mettre en relief la perspective DPE comme fondement pour le développement humain et comme clé pour l’égalité des chances en ASS;
  • faire la cartographie des interventions DPE dans les pays des participants et évaluer les écarts en renforcement des capacités et les besoins notamment a) système d’éducation inclusive et instruments d’intégration du jeune enfant, b) planification intersectorielle stratégique en DPE, mise en oeuvre et suivi-évaluation visant à réduire les inégalités des chances et de garantir l’accès pour les enfants marginalisés;
  • planifier des réponses régionales communes pour le renforcement des capacités en DPE et pour une approche intégrée en mettant l’accent sur des systèmes d’éducation inclusive et une planification intersectorielle stratégique.

Une cinquantaine de délégués des pays de la sous-région de l’Océan Indien (Comores, Madagascar, Seychelles), de l’Afrique australe et de l’Est (Djibouti, Ethiopie, Tanzanie, Zanzibar), et de l’Afrique de l’Ouest (Sénégal et Mali)et des organisations internationales ont pris part à cet atelier et ont mis l’accent sur la consolidation de partenariats public-privé et la collaboration Sud-Sud/Nord-Sud, le partage d’expériences internationales et d’informations dur les tendances dans le développement de curriculum basé sur l’approche par compétences, l’évaluation et la formation des enseignants. Les participants pour la plupart représentaient les Ministère de l’Education, d’autres parties prenantes nationales et des institutions nationales charges du DPE (i.e. Ministères en charge de la sécurité sociale, de la finance, les enfants et des femmes, de la protection, de la santé et de la nutrition, etc.).

Les résultats du programme MAI

  • Programme de formation à l’intention des décideurs, hauts responsables et cadres en charge du DPE dans les pays de l’ASS vise à développer leur prise de conscience pour accélérer l’offre de DPE et ainsi que les compétences techniques pour les réaliser.
  • Communauté de pratique pour la connaissance et des activités de recherches opérationnelles, créée pour réunir des bonnes pratiques d’apprentissage, de la documentations et des base de donnée et faire en sorte que la base de connaissances globales soit disponible aux pays participants ;
  • Appui technique ponctuel aux équipes nationales et aux partenaires au développement
  • Plaidoyer : Le centre de connaissance de Maurice pourrait servir de plateforme pour des réunions de panels de haut niveau, et organiser sous l’égide du Groupe de travail de l’ADEA pour le DPE des rencontres regroupant des ministres, parlementaires et journalistes impliqués dans le plaidoyer.

Documentation:

Business Plan and Program Proposal, the Mauritius – Africa Initiative: South-South/North-South Cooperation Programme on Early Childhood Care Education and Development Leadership and Capacity Building in Sub-Saharan Africa

Pays bénéficiaires :

Comores, Madagascar, Seychelles, Djibouti, Ethiopie, Tanzanie, Zanzibar, Sénégal, Mali

 

12-15 Mars 2010 (Amman, Jordanie): La Conférence mondiale sur les indicateurs DPE

 

Le GTDPE a participé en partageant le processus de formulation, de validation puis d’adoption / intégration des indicateurs du DPE dans le guide des indicateurs de l’observatoire africain pour l’éducation.De grands chercheurs et chargés de programmes DPE du monde entier se sont rencontrés pour discuter de la sélection des indicateurs DPE qui pourraient être utilisés pour mesurer l’impact de la programmation DPE sur les enfants, parents/personnels soignants et la communauté.

Pays bénéficiaires :

Ligue arabe y compris les pays du Maghreb

 

Mai 2010 : Newsletter des points focaux GTDPE

 

Un des objectifs clés du GTDPE est d’appuyer les partenaires (points focaux et autres) dans leurs efforts de plaidoyer en faveur de la petite enfance au niveau politique et régional.

Pays bénéficiaires : Afrique

Tous les pays de l’Afrique subsaharienne

 

17-19 mai 2010 (Bonn, Allemagne): 32ème session du Comité directeur de l’ADEA

 

La participation à des réunions du Comité directeur permet d’assister l’ADEA dans les domaines de la gestion, de la planification et de l’évaluation et du reporting. Elle permet également aux membres de comprendre les activités du groupe de travail.Ce Comité directeur organisé par l’ADEA et BMZ/GTZ avait pour objectif de présenter le rapport d'activités 2009 et la préparation de la Triennale de l'ADEA de 2011.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

4-9 juillet 2010 : Réunion restreinte de l’union Africaine sur les indicateurs du DPE

 

Le Secrétariat du GTDPE a pris part à la réunion restreinte de l’union Africaine sur les indicateurs qui lui a permis de montrer l’importance du DPE et de recommander les indicateurs potentiels que l’Union Africaine doit adopter. C’est à l’issue de cette rencontre que ces indicateurs ont été adoptés par l’Union Africaine.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

13 juin 2010 (Dakar, Sénégal): La réunion bisannuelle du Secrétariat/présidence du GTDPE

 

La réunion bisannuelle du Secrétariat/présidence du GTDPE s’est tenue à Dakar a tenté d’évaluer les niveaux d’exécution du plan de travail 2010.

Pays bénéficiaires:

Afrique

 

27 au 29 septembre 2010 (Moscou- Fédération de Russie) : Première conférence mondiale sur DPE

 

La petite enfance est le fondement de la construction de la richesse des nations et c’est sur ce thème porteur que l’UNESCO et la Fédération de Russie ont choisi d’inscrire cette première conférence sur DPE qui a mobilisé pour leur participation les politiques, des chercheurs, des professionnels, des représentants des organisations intergouvernementales, des ONG, les organisations de la société civile, les donateurs bi- et multilatéraux, les agences du système des Nations Unies, 13 pays, une forte délégation conduite par le secrétaire exécutif de l’ADEA, le Président du COMEDAF et 9 ministres africains.

L’objectif de cette conférence était de renforcer l’engagement politique vis-à-vis de la petite enfance et d’établir un ensemble d’actions qui va renforcer les programmes de l’éducation internationale et du développement, en particulier l’Education pour tous EPT et les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).Le Groupe de travail DPE qui a apporté un appui technique à la préparation et à la rédaction du rapport régional et la convocation d’une tribune de presse, organisé une réunion en marge de la conférence qui a porté sur « La campagne régionale de l’Afrique pour défendre EPPE : le cadre du GTDPE/ADEA dans l’organisation de l’agenda DPE ».

Le Groupe de travail DPE a profité de cet événement pour co-organiser deux autres réunions : la première avec la Fédération de Russie sur DPE et le VIH/SIDA, et la deuxième avec le GT sur l’éducation non-formelle, l’UNESCO-BREDA et l’UNESCO UIL sur l’apprentissage familiale.

La conférence de Moscou s’est tenue à moins d’un an du COMEDAF IV, a contribué à appuyer la mise en oeuvre du 8ème domaine de priorité du Plan d’action de l’UA pour la Deuxième décennie.

Pays bénéficiaires :

Afrique

Document :

http://www.unesco.org/new/en/world-conference-on-ecce/ http://unesdoc.unesco.org/images/0018/001894/189420f.pdf

 

20-22 Octobre 2010 (Bruxelles, Belgique): ECD Global network meeting

 

UNICEF a demandé que le GTDPE apporte des mises à jour aux recherches globales annuelles dans le cadre de leur réunion de consultation, ce qui s’inscrit parfaitement à l’objectif stratégique 3 du Plan stratégique à moyen terme (2008-2012) de l’ADEA consacré à la recherche.

Afin de promouvoir des approches de programmes globaux de DPE, the Groupe de travail DPE en coopération avec tous les partenaires y compris le Gouvernement hollandaise (principal fondateur) a investi en réunissant plusieurs réponses sectorielles pour répondre aux besoins des jeunes enfants de façon holistique.

Ce programme de coopération porte sur trois objectifs stratégiques: développement des capacités; la génération des connaissances, la dissémination et la gestion; et l’intégration de DPE dans les politiques et la programmation. La réunion interne a consisté à réunir tous les représentants africains du GTDPE, des partenaires clés des pays et des régions, de faire la situation des expériences du programme triennal du Gouvernement hollandaise et d’autres expériences dans le DPE et d’aider à fixer les étapes de la prochaine phase du support ciblé pour un DPE global. Pour information, l’appui financier pour la 4ème conférence ECD par UNICEF trouve son origine dans ce programme.

Le but de cette rencontre a été de partager les nouvelles connaissances et des exemples de bonnes pratiques et de voir les réalisations programmatiques et les contraintes, qui mèneront à une meilleure compréhension des raisons qui motivent ces partages. Le GTDPE a assuré la participation de l’Afrique.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

26-28 Octobre 2010 (Londres, Angleterre) : DPE et transitions

 

Un sommet a été organisé par les membres du Comité directeur du GTDPE pour discuter sur la manière de lier les programmes DPE à l’enseignement dans les écoles primaires. Le but est de veiller à ce que cette articulation soit effective.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

30 Novembre- 2 décembre 2010 (Zanzibar, Tanzanie) : Réunion annuelle du Groupe consultatif

 

Cette rencontre a été accueillie par le Ministère de l’Éducation de Zanzibar et ADEA WGECD et le thème portait sur les « Stratégies pour positionner ECD comme une priorité globale ; nouvelles dynamiques et opportunités pour ECD en Afrique ». Le réseau de consultation international annuel pour DPE s’est tenu pour la première fois en Afrique sous l’égide du GTDPE. Lors de cette réunion un atelier de renforcement des capacités des points focaux a été organisé. Un consultant chef de file a été engagé pour aider les points focaux nationaux à développer leur plan de travail. La contribution du WGECD au-delà des aspects logistiques a été la présentation de la situation actuelle et le travail en cours sur DPE en Afrique subsaharienne (49 pays), avec une approche holistique. Le GTDPE qui adopté les quatre piliers « Cornerstone » pour une campagne de plaidoyer a souligné les actions mises en oeuvre par les partenaires dans le domaine. Cet aperçu régional a été conçu en lien avec les 4 piliers adoptés par le Comité consultative et ses entités régionales y compris le GTDPE.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

Décembre 2010 : participation à la Conférence Mondiale de Moscou

 

Le WGECD a organisé la session régionale Afrique. Cette session a été citée dans le rapport général comme étant une des plus réunssies tant par la qualité et niveau des présentation que par la richesse es débats et des conclusions tirées. Définitivement, l’Afrique a attiré l’attention des participants.

  • Grâce au Ministre chair du COMEDAF (Kenya) que le GTDPE a mobilisé, la déclaration finale comporte un point spécifique sur la priorité à l’Afrique et la reconnaissance de sa mobilisation.
  • La Coordonnatrice GTDPE a été membre du drafting group, rapporteur de 2 sessions et organisatrice d’une spécial event.
  • Un appui constant a été apporté à l’équipe d’organisation du Siège nottamment dans l’assistance au rapporteur général, à la collecte des rapports de sessions et à l’organisation générale.
  • Side meetings : i)Une réunion a été organisée avec l’équipe de michel Lafon education pour définir enseble le plan de travail septembre – décembre. Il a été retenu entre autre la mobilisation es fonds, la finalisation du contrat de co-publication et la finalisation de 6 nouveaux titres ; ii) une réunion avec ADEA sécretarait pour également définir le plan de travail pour l’opérationnalisation du cadre d’action de Moscou. Les fonds du WGECD pour 2011 seront essentiellement dirrigés vers ce plan et vers les activités liées à la biennale ; iii) des discussions ont été égelement engagées en billaterale avec certains partenaires comme l’UNICEF sur la question des indicateurs, avec OSI sur l’efficacité des programmes et avec Bernard Van leer fondation pour le renforcement des capacités.

Pays bénéficiaires :

Afrique

 

22-23 décembre 2010, Paris

 

Bouba et Zaza a été dévoilé aux ambassadeurs et délegués permanents à l’UNESCO. La série a été très fortement saluée par tous les participants surtout sur les aspects suivants : i)l’approche pédagogique qui permet d’adresser plusieurs tranches d’âge (apprentissage intergénérationnel), d’embrasser plusieurs disciplines (interdisciplinarité) et thémes (intersectorialité) ; ii) le cadre partenarial qui concrétise une veille recommandation du c’adre d’action de Dakar sur l’EPT particulièrement la collaboration secteur privé – gouvernement et partenaires techniques ; iii) la le cadre conceptuel qui replace l’enfant africain dans une approche culturelle adaptée avec l’intégration des valeurs.

B&Z a été cité « jours plus tard dans le discour de la DG à l’ouverture de la conférence mondiale sur l’education et la protection de la petite enfance. le BREDA a été félicité et encouragé à aller de l’avant. 3 livrets de B&Z, une plaquette et des affiches ont été publiés et diffusés. L’Ex DG de L’NESCO (Koichiro Matsura) est interessé à mobiliser des ressources pour le financement de cette activité.Plus de 60 personnes étaient présentes dont le cabinet de la DG, le département Afrique, des délégués permanents et et des spécialistes de la petite enfance ou de l’Education et de la culture.