Groupe de travail sur la Profession Enseignante (GTPE)

Contexte

Dans un grand nombre de pays d'Afrique subsaharienne, les conditions de travail, de rémunération et de soutien professionnel des enseignants sont médiocres. Salaires versés de façon irrégulière, classes surchargées, absence de toute aide pédagogique, tel est le lot quotidien de la plupart des enseignants africains. Ces dysfonctionnements sapent leur motivation et, nuisant à leurs performances, diminuent la qualité de l'offre éducative de base. 

En outre, l'accroissement rapide de la population et la réduction des budgets ne permettent pas de dégager les ressources nécessaires à l'amélioration des conditions de travail des enseignants. Optimiser les ressources existantes est, de ce fait, devenu un objectif prioritaire. Le Groupe de travail sur la profession enseignante lutte pour une gestion efficace des ressources en personnel et la mise en place d'environnements propices à un enseignement et à des apprentissages meilleurs 

Qu'est-ce que le Groupe de travail sur la profession enseignante?

Le groupe de travail sur la profession enseignante (GTPE) a été créé en 1989. Son comité directeur se compose de secrétaires permanents, de coordonnateurs régionaux, de représentants d'organismes de développement et d'autres parties prenantes intéressées par les questions de gestion et de soutien professionnel aux enseignants en activité. Ces différents intervenants se réunissent régulièrement pour faire le point sur les activités du GTPE et décider des actions à entreprendre. 

Quels sont les objectifs du groupe de travail?

Le GTPE s'efforce d'améliorer la qualité de l'éducation de base en Afrique subsaharienne, en travaillant avec les ministères africains de l'éducation, les enseignants et le personnel éducatif, les organismes professionnels des enseignants, les institutions de formation des enseignants, les ONG et le secteur privé à créer un système adéquat de gestion et de soutien aux enseignants et à améliorer les conditions d'enseignement et d'apprentissage des enseignants et des élèves. Pour cela, la professionnalisation des enseignants est indispensable ; mais il faut également renforcer les mécanismes de soutien aux enseignants et favoriser l'élaboration de politiques, de stratégies et de pratiques visant l'amélioration de la qualité de leur environnement de travail. 

Que fait le groupe de travail?

Depuis 1993, le Groupe de travail sur la profession enseignante s'est lancé dans un programme de gestion et de mobilisation des enseignants (Teacher Management and Support - TMS), visant à élaborer et à mettre en ?uvre des plans d'action nationaux pour résoudre des problèmes clés de la gestion et de la mobilisation des enseignants. Des réunions avec de hauts responsables des ministères de l'éducation ont permis de les sensibiliser aux grands enjeux et problèmes de la profession enseignante. Les groupes de travail nationaux des ministères ont été sollicités pour l'élaboration de plans d'action nationaux sur des points bien spécifiques. Le GTPE a préparé des matériels de référence et de formation pour contribuer au développement professionnel des enseignants et étayer leurs systèmes de gestion.

Après huit ans de fonctionnement parallèle, les deux sections (anglophone et francophone) du GTPE ont fusionné en 2003 pour ne constituer qu'un seul groupe de travail. Le GTPE fonctionne désormais avec un comité directeur renouvelé et cinq coordonnateurs régionaux dont la mission est de faciliter l'appui sur le terrain et de collaborer avec les ministères africains de l'éducation et les autres intervenants locaux. Sur le plan national, le GTPE est représenté par un point focal 

Axes de travail et priorités

Le groupe de travail est sans cesse confronté à de nouveaux défis en Afrique, qu'il s'agisse des plans EPT, des objectifs du millénaire (ODM) liés à l'éducation, du Plan d'action de l'Union africaine pour la Deuxième décennie de l'éducation en Afrique, du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'éducation, des politiques de décentralisation ou encore de l'épidémie de VIH/SIDA. 

La pénurie des enseignants, tant dans l'enseignement primaire que secondaire, représente un défi important pour la plupart des systèmes éducatifs en Afrique en raison des exigences de scolarisation accrues. Afin de répondre au besoin enseignants supplémentaires, il faut s'attaquer aux relations qui existent entre les différents facteurs que sont la le nombre potentiel de candidats pour le recrutement d'enseignants, l'incapacité des modèles de formation actuels à fournir un nombre suffisant d'enseignants, les formations initiale et continue insuffisantes et le taux de déperdition élevé dû aux mauvaises conditions de travail et de rémunération.

Dans ce nouveau contexte, le GTPE unifié axera ses interventions autour de la question du VIH et du SIDA, volet essentiel de la formation des enseignants. Il entend ainsi apporter aux enseignants les connaissances pratiques et théoriques dont ils ont besoin pour se protéger mais aussi leur assurer la formation nécessaire pour transmettre à leurs élèves les connaissances, attitudes et compétences indispensables pour se prémunir contre toute infection. 

Un changement notoire du nouveau GTPE a été d'évoluer d'un programme de gestion et de mobilisation des enseignants (TMS) vers un programme plus large de gestion, de mobilisation et de formation des enseignants (Teacher Education Management and Support - TEMS). Il espère pouvoir ainsi répondre aux attentes en matière de développement professionnel et de soutien à la formation initiale.

Stratégies

Le GTPE s'appuie sur une stratégie multiforme pour atteindre ses objectifs

  • Plaidoyer
    Cette activité restera la clé de la mobilisation des acteurs et des ressources. Le plaidoyer se fera en s'adaptant aux différentes situations afin de pouvoir mobiliser un large éventail de groupes cibles et de parties prenantes.
  • Recherche
    Le GTPE maintiendra la priorité accordée à cette activité, afin de donner aux éducateurs africains l'occasion de participer à des recherches. Les relations entre la recherche et la qualité de la formation des enseignants seront clairement établies, pour produire des connaissances et des points de repère susceptibles d'informer les futures interventions politiques. Il s'agira notamment de procéder à des recherches sur les pratiques pédagogiques, pour comprendre comment améliorer durablement les performances en classe ou exploiter les résultats de la recherche au niveau des programmes et des modalités de formation des enseignants.
  • Maillage et échanges professionnels
    Le GTPE collaborera avec les ministères africains de l'éducation et les organisations locales pour inciter à la constitution de réseaux de mobilisation destinés aux différentes catégories d'enseignants en Afrique. Les enseignants, les formateurs d'enseignants, les inspecteurs et les conseillers pédagogiques, les chefs d'établissements/professeurs principaux ainsi que les commissaires de la fonction publique enseignante seront spécifiquement visés par ces échanges professionnels.
  • Renforcement des capacités
    Le programme TEMS s'efforcera de renforcer les capacités de gestion et de formation professionnelle, en fonction des besoins identifiés par les ministères de l'éducation. Le programme de renforcement des capacités sera conçu de manière plus cohérente et structurée et sera guidé par les besoins des politiques nationales de formation. Le processus TEMS mettra également l'accent sur la diversification de la formation locale et de l'assistance technique ; il favorisera par ailleurs la coopération régionale et appuiera l'élaboration de matériels didactiques.
  • Accès aux informations et aux connaissances
    Cette activité nouvelle ne peut pas être dissociée des efforts actuels d'amélioration des performances des enseignants et de la qualité de l'éducation. L'accès à l'information et au savoir n'aura que des effets bénéfiques pour la profession - développement professionnel par l'auto-formation ; échanges avec des collègues sur des préoccupations professionnelles ; accès aux bases de données, bibliographies et aux références sur un éventail de sujets ou de domaines, etc.

Publications et Documents

Le GTPE a produit de nombreux modules de formation et d'études à l'aide d'équipes de rédacteurs parmi les pays qui ont participé à ses activités. Figurent parmi ces livres et documents :

  • Manuel de référence pour enseignants de classes multigrades - Série "Better Schools", Secrétariat du Commonwealth 2005
  • TEMS News - Numéro spécial pour l'inauguration du GTPE unifié, septembre 2005
  • Pour une expertise en management des personnels enseignants, 2001
  • Développer un service professionnel d'enseignement, 1999
  • Guide de référence pour les gestionnaires d'enseignants, 1999
  • Lettres d'information TMS 1997, 1998, 1999, 2001
  • Les politiques de gestion des personnel enseignants dans les pays francophones d'Afrique subsaharienne, 1997
  • Gestion et mobilisation des personnels enseignants dans les pays francophones d'Afrique subsaharienne, 1996