Groupe de travail sur la Gestion de l'Education et l'Appui aux Politiques (GTGEAP)

Contexte

Les autorités publiques et les partenaires du développement en Afrique sont confrontés aux défis colossaux que posent, au niveau national, régional et continental, les objectifs de développement tels que ceux des ODM, de l'EPT et de la Deuxième décennie de l'éducation de l'Union africaine (UA). Pour adopter des politiques et une gestion qui reposent sur des résultats et pour formuler des stratégies rentables permettant d'atteindre ces objectifs, les décideurs politiques ont un besoin urgent d'informations factuelles récentes, fiables et pertinentes ainsi que de capacités d'analyse.

En outre, avec une crise économique mondiale qui contribue à la raréfaction des fonds externes et nationaux dans le secteur social, l'éducation est devenue l'un des domaines où les restrictions budgétaires sont les plus visibles. Confrontés à la fois à une baisse des moyens financiers et à une demande d'éducation sans cesse croissante, les responsables de l'éducation ont plus que jamais besoin d'être informés des avantages et des limites des différents arbitrages politiques et de leur impact sur les sous-populations vulnérables et chroniquement pauvres en matière d'accès aux services de base. Mobiliser les moyens de manière optimale et stratégique et les attribuer de façon ciblée sont les clés de l'efficacité de la politique et de la stratégie de l'éducation. Les planificateurs en charge de l'éducation et les économistes doivent acquérir de nouvelles compétences et techniques pour gérer au mieux les fonds à disposition, tout en recherchant des moyens jusqu'alors inutilisés. 

Qu'est-ce que le GTGEAP de l'ADEA ?

C'est en intégrant ce qui se faisait de mieux dans des groupes de travail jusqu'alors distincts sur les statistiques, la finance et l'analyse sectorielle que le GTGEAP a récemment été mis en place. Ce nouveau groupe s'intéresse aux capacités nationales à prendre des décisions informées et à adopter des politiques et une gestion reposant sur des preuves. Conçu comme vecteur du renforcement de cette capacité, le programme du GTGEAP favorise le développement de fonctions cohérentes pour promouvoir l'analyse sectorielle, la planification financière, de bons systèmes d'information et de gestion de l'éducation, ainsi que des outils de pilotage nécessaires à la prise de décision politique. 

Sous l'égide de ce nouveau groupe de travail, le programme de développement des capacités du Système d'information national sur les statistiques de l'éducation (SISED) englobe désormais la capacité institutionnelle de gestion de politiques reposant sur des preuves et les capacités humaines et techniques des ministères. L'objectif est de fournir des informations pertinentes, précises et actualisées pour soutenir la formulation et la mise en oeuvre de politiques d'éducation dans tous les domaines de l'éducation et à tous les échelons du système.

Le GTGEAP dispose à l'heure actuelle de trois antennes de travail : celle de Harare s'occupe des questions de coordination et celle de Dakar couvre l'Afrique de l'Ouest et du Nord. Une troisième antenne est en cours d'ouverture à Addis Abeba. Parmi les principaux membres du groupe de travail, on notera des représentants nationaux des cinq régions d'Afrique, des agences de développement et des partenaires techniques. 

Quels sont les objectifs du Groupe de travail ?

Le groupe de travail a pour principal objectif d'aider l'Union africaine et ses États membres à renforcer de manière pérenne leurs capacités institutionnelles pour promouvoir une politique et une gestion de l'éducation reposant sur des résultats. A ce titre, il souhaite atteindre cet objectif en mettant l'accent sur le développement des systèmes d'éducation et de formation en Afrique grâce aux actions suivantes :

  • Renforcement de la capacité nationale de suivi de la mise en ?uvre, de l'évaluation, de la rentabilité et de l'impact des politiques et de la gestion (reposant sur des preuves), afin d'atteindre les objectifs éducatifs en identifiant et en ciblant les groupes laissés pour compte et les zones cibles sous-desservies ;
  • Organisation de furoms de décideurs pour le partage d'informations et la conception d'outils et de politiques permettant une meilleure gestion des moyens dont dispose l'éducation ;
  • Elaboration et application d'une méthodologie de diagnostic systématique, en formulant des plans d'action nationaux réalisables, en renforçant la capacité d'analyse, en favorisant la cohérence et les synergies au sein des pays et en instaurant un réseau d'experts et d'établissements de formation et d'entraide ;
  • Renforcement des processus nationaux de prise de décisions politiques grâce à une analyse du secteur de l'éducation de meilleure qualité, mieux utilisée et plus accessible ;
  • pProduction de connaissances adaptées aux besoins actuels de l'Afrique et diffusion d'informations et de bonnes pratiques auprès des parties prenantes à différents niveaux, y compris les ministères de l'éducation, des finances et de la planification, la société civile, les agences de développement et la communauté de la recherche..

Que fait le groupe de travail ?

Le GTGEAP fournit des conseils, une assistance technique et des services de formation. Dans certaines régions, il peut parrainer des projets pilotes qui permettront de lancer, d'étoffer et de tester des innovations nécessaires dans les domaines des finances de l'éducation, des statistiques et de l'analyse sectorielle. Le GT aide également des organismes régionaux et internationaux (par exemple l'UA, les communautés économiques régionales (CER), l'UNESCO, l'ISU et l'UNICEF) à suivre les grandes questions inscrites à l'ordre du jour international.
Le programme de renforcement des capacités du GTGEAP consiste à aider les États membres de l'UA à atteindre les objectifs de 2015 dans le cadre de la Deuxième décennie de l'éducation ainsi que les objectifs nationaux et mondiaux de développement de l'EPT et des ODM. En tirant parti des synergies et en garantissant une cohérence dans les services offerts aux États membres, le groupe de travail coopère avec d'autres GT de l'ADEA et des organismes nationaux et régionaux pour faire face aux besoins d'informations prioritaires identifiés par chaque pays. La conception de matériel pour favoriser les meilleures pratiques (modèles, bases de données, matériel de formation, cours et manuels pour le supérieur) est également au c?ur même du mandat du groupe de travail. Face à des ressources limitées ou en baisse, le groupe de travail mobilise des fonds pour mettre en ?uvre les programmes de manière efficace, notamment à travers la mise à disposition de services centraux d'information et de publication.

Quels sont les résultats du groupe de travail ?

Le GTGEAP est le principal partenaire chargé du suivi du Plan d'action de la Deuxième décennie et de la mise en place de systèmes d'information pour la gestion de l'éducation (SIGE) à l'échelle du continent. Ce faisant, voici ce que le groupe de travail a d'ores et déjà accompli :

Plaidoyer pour les plans d'action de l'UA : le GTGEAP a présenté le Plan d'action de l'UA au participants anglophones lors de la réunion de Zanzibar sur les SIGE en novembre 2007. Il a également présenté la Charte pour la Culture de l'UA (2005) et le Plan d'action de Nairobi pour les industries culturelles lors d'un atelier UA/SADC/UNESCO sur la Culture organisé au mois d'août 2009.

Plaidoyer et animation 
: le GTGEAP a rédigé une note conceptuelle et une présentation sur le suivi de l'impact de la culture sur le développement. Il a également proposé une étude pilote dans une CER pour suivre les statistiques culturelles dans le Plan d'action de l'UA.

Développement continental de SIGE et du système de suivi :

a. Indicateurs : le GTGEAP a participé activement à l'élaboration des indicateurs et des modèles de suivi du Plan d'action de l'Union africaine pour la Deuxième décennie de l'éducation. Il a animé des consultations et des formations dans 43 pays. 

b. Base de données : Le groupe de travail a joué un rôle prépondérant dans la création de la base de données continentale de l'UA qui comprend 145 variables pour les 53 pays africains pour 2006 et 2007. Cet outil, actuellement disponible en anglais et en français, dispose de données issues de l'ISU, mais offre aussi la possibilité de recueillir des données nationales. 

c. Les SIGE, axe prioritaire : Le GTGEAP a mené plusieurs évaluations des capacités SIGE et élaboré des stratégies pour la région SADC. Le GTGEAP a mené une étude d'évaluation des SIGE, et a conçu une stratégie régionale pour le developpement des SIGE, un cadre de suivi qui intègre des indicateurs de l'UA dans le Plan régional de mise en ?uvre de la SADC pour l'éducation et la formation, ainsi que des Normes et des Standards SIGE. La CEEAC et la CEDEAO seront les prochaines CER à mettre en ?uvre des évaluations SIGE.  

Renforcement des capacités institutionnelles pour l'intégration et le développement du continent :

Le GTGEAP a formé 45 pays et plusieurs CER à la conception de modèles de rapports et à la création d'indicateurs à partir de la base de données "Perspectives de l'UA" (AU Outlook). 

Comment contacter le groupe de travail

M. Makha Ndao
Coordinateur
8 Kennilworth Rd, Newlands
Harare 
Zimbabwe
Courriel: m.ndao@afdb.org