Notes de politique de l'ADEA

This Policy Brief is intended to support governments who want to improve current practices and future initiatives in in-service teacher education. The Brief is not intended as a guide outlining policies, models, structures, processes and lessons learned...

The informal economy can be regarded as the powerhouse of developing economies, particularly in Africa and Asia. It accounts for 95% of new jobs in these continents which can be accessed by a vast number of unemployed youths and young people that enter the labour market annually...
Écrit par Sherri Le Mottee, chef du Programme d’Ilifa Labantwana, une initiative DPE Afrique du Sud commandée par l’ADEA et le Pôle de qualité Inter-Pays sur le DPE hébergé par le Ministère de l’éducation et des ressources humaines, l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’Ile Maurice...
Cette note d’orientation est produite par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) pour le Sommet africain sur l’enseignement supérieur sur la revitalisation de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique (Dakar, 10-12 mars 2015). Cette note de politique est sous-tendue par l’hypothèse qu’appliquer une approche instrumentaliste à l’ES est peu susceptible de répondre à l’objectif central de l’ES : le développement et la valorisation des nouvelles connaissances. Cette note de politique tente de fournir un cadre pour le développement des capacités de recherche de l’ES à travers la production de recherches théoriques solides, de diplômés de master et de doctorat.
Cette note d’orientation est produite par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) pour le Sommet africain sur l’enseignement supérieur sur la revitalisation de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique (Dakar, 10-12 mars 2015). Les universités en Afrique ont pâti d’un soutien sporadique, qui a été source de développement inégal et de qualité variable.
Cette note d’orientation est produite par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) pour le Sommet africain sur l’enseignement supérieur sur la revitalisation de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique (Dakar, 10-12 mars 2015). Le présent document traite de l’employabilité des diplômés de l’enseignement supérieur dans le secteur privé.
Cette note d’orientation est produite par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) pour le Sommet africain sur l’enseignement supérieur sur la revitalisation de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique (Dakar, 10-12 mars 2015). S’appuyant sur les efforts d’harmonisation existants et éclairée par les évolutions mondiales dans ce domaine, cette note d’orientation étudie les écueils du déficit d’harmonisation, illustre l’urgence d’aligner les agendas continentaux de l’ES au sein d’un cadre de développement durable et recommande aux décideurs africains de revitaliser la Convention d’Arusha en vue de la création d’un Espace africain de l’enseignement supérieur et de la recherche (EAESR).
Cette note d’orientation est produite par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) pour le Sommet africain sur l’enseignement supérieur sur la revitalisation de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique (Dakar, 10-12 mars 2015). Une économie fondée sur le savoir devrait être le moteur d’une transformation socioéconomique durable et soutenir la création de perspectives d’emploi, surtout pour une jeune génération qui connaît une explosion démographique. L’Afrique a besoin de porter un nouveau regard à la STI et de la développer afin de s’attaquer d’urgence aux défis que posent le changement climatique, la désertification et la dégradation des sols, la sécheresse, l’appauvrissement de la biodiversité et la gestion durable des ressources naturelles.
Cette note de politique est publié par le Groupe de travail de l’ADEA sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP)...