Publications du Secrétariat

  • Plan stratégique à moyen terme de l’ADEA 2013-2017
    Ce document a été financé par les fonds programme de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) auxquels les organisations contribuent : La Banque africaine de développement (BAD) ; La Banque mondiale ; La Commission européenne ; L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ; Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ; La coopération allemande ; Le ministère des Affaires étrangères, Département pour la coopération au développement, Autriche ; Le ministère des Affaires étrangères, Finlande ; Le ministère des Affaires étrangères, Direction générale de la coopération internationale et du développement, France ; L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ; la Direction du développement et de la coopération (DDC), Suisse ; le Department for International Development (DFID), Royaume-Uni ; l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID).

  • Cadre stratégique de politique pour la mise en oeuvre des recommandations de la Triennale 2012 (Ouagadougou, Burkina Faso)
    Ce cadre est fondé sur une synthèse des recherches stratégiques et de réflexions collégiales menées depuis 2006 et bien avant sur les facteurs et conditions d’une contribution efficace de l’éducation et de la formation au développement de l’Afrique.

  • Documents cadres sur les enseignants non fonctionnaires : le recrutement, la formation, le développement professionnel les conditions d’emploi
    Ces documents ont été élaborés à la suite de la conférence sur les enseignants non fonctionnaires qui s'est tenue à Bamako en novembre 2004. Ils ont fait l'objet d'un atelier de suivi tenu en juillet 2007 à Dakar, qui a rédigé les versions préliminaires de ces deux documents d'orientation. Ils ont été ensuite finalisés par le " groupe de Dakar " après la conférence de Bamako+5 sur les enseignants contractuels du 27 au 29 octobre 2009, à Bamako, au Mali.

  • Guide de politique sur l’intégration des langues et cultures africaines dans les systèmes éducatifs
    Ce guide politique a été adopté par les ministres de l’éducation présents à la Conférence africaine sur l’intégration des langues et cultures africaines dans l’éducation qui s'est tenue à Ouagadougou, Burkina Faso, 20-22 janvier 2010. Il vise à affirmer la vision politique d’un choix d’éducation multilingue et multiculturelle pour les systèmes éducatifs des pays africains. Le guide décrit les éléments nécessaires à la mise en place de politiques d'éducation multilingues et multiculturelles : des cadres politiques et législatifs appropriés ; des actions de sensibilisation et de plaidoyer au niveau national et le développement de réseaux régionaux ; un renforcement institutionnel et le développement de capacités ; l’élaboration de stratégies de suivi et d’évaluation pour assurer l’évaluation des résultats d’apprentissage et le suivi ; le développement de curricula et la formation des acteurs ; une édition en langues nationales et une politique du livre ; des travaux de recherche et des innovations pédagogiques ; la mobilisation de ressources financières.

  • Sustaining Educational and Economic Momentum in Africa (Soutenir la dynamique éducative et économique en Afrique)
    Par Fredriksen, Birger; Righetti, Petra
    Compte rendu de la conférence « Soutenir la dynamique éducative et économique en Afrique dans un contexte de crise financière mondiale », organisée par l’ADEA, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) à Tunis, du 15 au 17 juillet 2009. La conférence a réuni 44 ministres africains des Finances et de l’Éducation de 28 pays. Document de travail de la Banque mondiale n° 195, collection Développement humain – région Afrique.

  • Les écoles en tant que centres de soins et de soutien (ECSS) : répondre aux besoins des orphelins et autres enfants vulnérables en milieu rural
    Par Boukary Hamidou et Argall Jane
    L’initiative « Les écoles en tant que centres de soins et de soutien », qui repose sur les principes d’un partenariat multisectoriel pour lutter contre la pauvreté, le VIH et le sida et d’autres maladies, fait partie des réactions des écoles, de plus en plus nombreuses, face à l’augmentation constante du nombre d’orphelins et enfants vulnérables (OEV). Les établissements scolaires reçoivent un soutien pour fournir une éducation de qualité et sont mobilisés pour fonctionner comme pôles assurant des services intégrés aux enfants. Cela permet à ces derniers d’accéder à des services de santé et d’aide sociale tout en bénéficiant de l’éducation dispensée.

  • Pourquoi et comment l’Afrique doit investir dans les langues africaines et l’éducation multilingue
    Par Ouane Adama et Glanz Christine
    Cet ouvrage, basé sur des pratiques et des faits prouvés, résulte de recherches approfondies et d’un processus de consultation lancé dès 2005 et qui a fait appel à des experts, majoritairement africains, en linguistique, éducation et édition ainsi qu’à nombre de ministères de l’Éducation d’Afrique. Il examine sept préoccupations majeures liées à l’éducation multilingue fondée sur la langue maternelle en Afrique sub-saharienne, s’appuyant sur plusieurs expériences réalisées en la matière en Afrique depuis les années 50. Cette publication exploite aussi une vaste gamme d’expériences et de sources issues du monde entier. L’accent mis sur les expériences africaines corrige l’erreur si souvent commise par le passé, consistant à appliquer à ce continent des résultats de recherches obtenus dans des régions présentant des contextes linguistiques et des environnements d’apprentissage totalement différents. Se fondant sur les résultats de recherches effectuées en Afrique, cet ouvrage émet des suggestions concrètes pour façonner des systèmes d’éducation à même de promouvoir un développement individuel et social dans des contextes africains. En 2010, afin de promouvoir une éducation multilingue/multiculturelle et des cultures d’apprentissage fondées sur la langue maternelle, les ministères de l’Éducation de 18 pays africains ont adopté le « Guide de politique pour réussir l’intégration des langues et des cultures africaines dans l’éducation », document informé par les preuves et données pertinentes sur lesquelles s’appuie dans une large mesure cet ouvrage.

Les Biennales de l'ADEA

Tous les deux ans l'ADEA réunit ministres africains de l'éducation, représentants des agences de financement, professionnels de l'éducation et chercheurs pour discuter d'un thème concernant les politiques éducatives en Afrique. L'ADEA publie le compte rendu de ces réunions ainsi que les papiers et les études qui ont été présentés et discutés.

Biennale 2008

  • L’éducation post-primaire en Afrique : défis et approches pour étendre les opportunités d’apprentissage. Synthèse préparée pour, et leçons apprises de la biennale 2008 de l’éducation en Afrique
    Par HOPPERS,Wim
    La Biennale de 2008 a été consacrée à la discussion des défis et approches de l’enseignement primaire. Elle a examiné les connaissances, pratiques et outils les plus récents susceptibles de faire enregistrer des progrès sur l’ensemble du continent. La présente publication analyse les principaux résultats et conclusions ressortant des discussions de la Biennale. Elle passe en revue les expériences réalisées en Afrique subsaharienne en matière d’expansion de l’enseignement primaire et d’inclusion du premier cycle de l’enseignement secondaire ainsi que l’articulation entre le second cycle secondaire et les types de formations et d’enseignements du niveau supérieur. Elle permet un examen approfondi de tout ce que l’enseignement post-primaire offre et de ses orientations futures en Afrique.
  • Compte rendu de la Biennale 2008 de l'ADEA
    Ce document est un compte rendu des réunions de la Biennale de l’éducation en Afrique qui s’est déroulée à Maputo, au Mozambique, du 5 au 9 mai 2008. La Biennale a porté sur le thème de l'éducation postprimaire en Afrique. Les points de vue et opinions exprimés dans ce rapport sont ceux et celles des auteurs et ne doivent être attribués ni à l’ADEA, ni à ses membres ou aux organisations liées à l’ADEA, ni à toute personne agissant au nom de l’ADEA. Ce compte rendu a été préparé par Anna Obura, rapporteur général de la Biennale.

Biennale 2006

  • ​Eduquer plus et mieux. Ecoles et programmes d'alphabétisation et de développement de la petite enfance : Comment assurer l'efficacité des apprentissages ? Compte rendu de la biennale de l'ADEA
    La biennale de l'ADEA qui a eu lieu au Gabon en mars 2006 a été consacrée à trois thèmes principaux -- les programmes d'alphabétisation efficaces ;les écoles efficaces et l'amélioration de la qualité ; les programmes de développement de la petite enfance généralisables en Afrique. 536 personnes ont participé à la biennale, dont 41ministres et ministres délégués et 108 hauts fonctionnaires, en provenance de 38 pays d'Afrique subsaharienne. Etaient également présents des représentants d'agences bilatérales ou multilatérales de développement, de fondations, d'organisations non gouvernementales et de la société civile. Ce rapport rend compte des discussions tenues lors de cette biennale.
  • Compte rendu de la Biennale 2006 de l'ADEA
    Les différents chapitres de cet ouvrage a été diffusés pour la première fois comme documents de conférence lors de la biennale 2006 de l’ADEA sur le thème « Caractéristiques, conditions et facteurs d’efficacité des écoles et des programmes d’alphabétisation et de développement de la petite enfance en Afrique ». Les documents ont été ensuite édités pour intégrer les échanges et les commentaires apportés pendant la biennale. Le groupe de travail de l’ADEA sur l’éducation non formelle (GTENF) a contribué en termes méthodologiques à la réalisation du travail au niveau de l’exploration des politiques et pratiques d’alphabétisation efficaces.

Biennale 2003 

  • Le défi de l'apprentissage : améliorer la qualité de l'éducation de base en Afrique subsaharienne
    Édité par VERSPOOR, Adriaan, avec la contribution de DEMBELE, M. ; GREANEY, V. ; KELLAGHAN, T. ; MINGAT, A. ; MOULTON, J. ; NAIDOO, J. ; NDOYE, M. ; OXENHAM, J. ; SCHUBERT, J. ; SEDEL, C. ; et VAN UYTHEM, B.
    Cet ouvrage rend compte de programmes d’amélioration de la qualité menés en Afrique. Il repose sur 22 études de cas nationales ainsi que sur 40 documents d’appui et une étude documentaire de travaux africains non publiés. Il opère une synthèse des recherches sur la qualité, sur l’amélioration qualitative ainsi que sur l’équité et l’égalité entre les sexes et retrace les avancées en direction des objectifs EPT. Vient ensuite un bilan de l’expérience de l’Afrique subsaharienne en matière de coût-efficacité, de réformes des programmes scolaires, d’évolution des stratégies pédagogiques et de la formation des enseignants pour renforcer l’efficacité des écoles, de différenciation des programmes et de diversification des prestataires en vue de parvenir à des résultats plus équitables. L’analyse s’intéresse également à l’impact de ce souci de qualité et d’équité sur les modalités de financement et de gestion des systèmes éducatifs ainsi que sur les systèmes d'évaluation et de contrôle de l’apprentissage des élèves. Enfin, l’ouvrage propose un cadre stratégique pour l’amélioration de la qualité.
  • Compte rendu de la Biennale 2003 de l'ADEA
    L’édition 2003 de la biennale de l’ADEA s’est déroulée à Grand Baie, sur l’île Maurice. Des représentants de pays africains, de groupes de travail de l'ADEA, de réseaux de recherche africains, d'agences de coopération au développement et d'organisations de la société civile ont pris part aux débats. Au coeur des discussions, la question de l’amélioration de la qualité de l'éducation. Les exposés ont permis de rendre compte de documents et d'études de cas préparés par des experts, des groupes de travail et des organismes bilatéraux et multilatéraux. Le climat informel mais toujours professionnel des discussions a contribué à resserrer les liens entre les différentes composantes du réseau de l'ADEA. L'ouvrage propose un compte-rendu des débats.

Biennale 2001

  • Aller plus loin, aller vers tous - Pérenniser les politiques et pratiques efficaces pour l’éducation en Afrique - Lutter contre le VIH/SIDA
    Edité par le Secrétariat de l'ADEA avec la contribution de Akoulouze, R; Badcock-Walters, P.; Dembélé, M.; Galabawa, J.; Mafela, L.; Niane, B.; Opubor, A.E.; Perlman, H.; Rugalema, G.;. Samoff, J.; Sack, R.; Sebatane, E. M.; Sow, P.M.; Wright, C.
    Le thème retenu pour la biennale 2001 de l’ADEA – « Aller plus loin, aller vers tous » – est l’occasion de s’intéresser aux solutions permettant de soutenir et de développer les politiques et les pratiques réputées efficaces… autre manière de parler de cette fameuse approche « praxique » qui encourage l’acquisition progressive des savoirs et des pratiques en se fondant sur la réalité des ressources et des capacités disponibles. Cet ouvrage renferme des documents présentés et discutés pendant la biennale de 2001, qui s’est déroulée à Arusha (Tanzanie). Plusieurs problématiques y sont abordées – de la généralisation des réformes éducatives à l’amélioration de la communication dans les réseaux d’appui à l’éducation et à l’action publique en passant par le pilotage des programmes éducatifs et l’identification d’approches prometteuses pour la lutte contre le VIH/sida.
  • Compte rendu de la Biennale 2001 de l'ADEA
    La biennale 2001 a été l’occasion de découvrir et de partager des expériences éducatives mises en œuvre avec succès en Afrique et dans d’autres régions du monde et de réfléchir sur comment étendre et pérenniser les politiques et pratiques réussies. Ce rapport est un compte-rendu des débats.

Biennale 1999

  • Réussites et innovations en éducation : l'Afrique parle !
    La biennale 1999 s'est intéressée aux expériences africaines réussies et aux enseignements tirés de ces expériences. Ce rapport est une synthèse des études de cas mises en lumière par 26 pays et 7 groupes de travail de l'ADEA pour le « Bilan prospectif de l'éducation en Afrique subsaharienne ». Pour ce faire l'ADEA a demandé à tous les ministères africains de l'éducation et à ses groupes de travail d'identifier des initiatives ayant réussi à s'attaquer aux problèmes d'accès, de qualité, et de renforcement des capacités. Une première version de ce rapport a été distribuée en 1999 lors de la biennale de l'ADEA à Johannesburg.
  • Compte rendu de la Biennale1999 de l'ADEA
    Ce document est un compte rendu de la biennale de l'ADEA à Johannesburg en 1999. Les pays africains avaient été invités à identifier et à analyser des initiatives réussies dans les domaines de l'accès, de la qualité et du renforcement des capacités. Vingt six pays et sept groupes de travail ont présenté leurs conclusions à Johannesburg.

Biennale 1997

  • Partenariats pour le renforcement des capacités et l'amélioration de la qualité de l'éducation
    « Partenariats » est devenu le mot clef de la coopération au développement dans les années 1990. La biennale de l'ADEA de Dakar, Sénégal, a été l'occasion d'étudier ce que signifie le terme « partenariats » dans le cadre des efforts de renforcement des capacités et d'amélioration de la qualité de l'éducation. Il faut notamment s'entendre sur les actions et responsabilités des partenaires. Ce volume contient les papiers présentés et discutés pendant la biennale. Il explore les différents aspects du partenariat, en observant les mécanismes qui sont en œuvre, les théories et les pratiques. Une attention particulière a été accordée àla fois aux partenariats locaux et aux partenariats internationaux. Les questions de renforcement des capacités et d'amélioration de la qualité ont été traitées à partir d'exemples concrets.
  • Compte rendu des réunions de la Biennale 1997 de l'ADEA
    Ce document est un compte rendu de la biennale qui a eu lieu à Dakar en octobre 1997. Le thème de la biennale était : « Partenariats pour le renforcement des capacités et l'amélioration de la qualité de l'éducation ». Les trois panels de la réunion se sont penchés sur trois thèmes majeurs : théorie et pratique des partenariats ; partenariats pour le renforcement des capacités ; partenariats pour l'amélioration de la qualité de l'éducation.

Biennale 1995

  • La formulation d'une politique éducative en Afrique subsaharienne Compte rendu des réunions de la biennale de la DAE
    Un compte rendu des discussions de la biennale de Tours, France, 18-22 octobre 1995.
  • Formulation d'une politique éducative : enseignements et expériences d'Afrique subsaharienne
    Six études de cas et réflexions issues de la biennale de la DAE (Octobre 1995 - Tours, France). Au cours de la dernière décennie, une grande attention a été donnée au contenu des politiques d'éducation. Mais, au-delà du contenu des politiques, le processus de formulation des politiques peut lui-même avoir une incidence importante sur l'orientation, la viabilité et le succès d'une réforme éducative. Le document explore les processus d'élaboration des politiques dans différents pays africains et présente six études de cas portant sur l'élaboration des politiques au Bénin, au Ghana, en Guinée, à Maurice, au Mozambique et en Ouganda. L'ouvrage comporte également une analyse des processus d'élaboration d'une politique éducative à partir des études de cas, et une synthèse des leçons tirées.

Biennale 1993

Collection « Expériences africaines : études de cas nationales »

Cette collection présente des initiatives réussies dans le domaine de l’éducation en Afrique. Chaque publication met en lumière les éléments qui ont permis aux pays de surmonter des problèmes spécifiques. Les documents sont rédigés par des auteurs africains qui ont été concernés de près par ces expériences.

  • Impact de la réforme de l'enseignement primaire (PERP) sur la qualité de l'éducation de base en Ouganda
    Par EILOR, Joseph avec WEVA, Kabulé (coordonnateur national) et KINYANJUI, Kabiru (coordonnateur pour l'ADEA) autres membres de l'équipe : HE. OKURUT, Martin OPOLOT, Cathbert MULYALYA, Jane NANSAMBA, J. NAKAYENGA, C. ZALWANGO, O. OMONGIN, O. NANTUME, F. APOLOT 
    Cet ouvrage présente les conclusions d'une étude de cas sur le programme ougandais de réforme de l'enseignement primaire (PERP) lancé en 1993 afin d'infléchir le déclin qualitatif du secteur. L'étude de cas rend compte de l'élaboration du PERP, de ses objectifs, de ses stratégies et processus de mise en œuvre ainsi que des résultats obtenus. Elle décrit en outre les initiatives liées à sa mise en œuvre : système de gestion et d'appui à la profession enseignante (TDMS) ; enseignement primaire universel (EPU) ; gestion des systèmes d'information de l'éducation (EMIS) ; cadre budgétaire à moyen terme (MTBF) ; et approche sectorielle dans le secteur de l'éducation. Recherche coordonnée par le ministère de l'éducation et des sports … Expériences africaines - études de cas nationales no 9. Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-296-00094-0. Également disponible en anglais. 
  • Une approche d'amélioration de la qualité de l'éducation en Mauritanie
    Par HAMOUD Abdel ; WEDOUD Kamil ; NEBGHOUHA Mint ; MOHAMED Vall (coordonnateurs nationaux) et WEVA Kabule (coordonnateur pour l'ADEA) 
    En 2000, La Mauritanie a lancé le Programme national de développement du secteur éducatif (PNDSE), qui couvre la période 2001-2010 et qui vise notamment à améliorer la qualité de l'éducation. L'ouvrage décrit comment la Mauritanie a mis en place une structure chargée du pilotage stratégique, de la coordination et de la gestion des différentes activités en vue d'assurer la généralisation et la pérennisation de la réforme entreprise. L'étude énonce également les facteurs clés de succès : le degré d'engagement des pouvoirs publics, la mobilisation des acteurs et des ressources, la validation politique des propositions techniques en temps et en heure et la qualité du pilotage. Recherche coordonnée par le ministère de l'Éducation de Mauritanie. Expériences africaines - études de cas nationales no 8, Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-7475-9271-5. Également disponible en anglais. 
  • Les normes EQF pour le pilotage d'une éducation de qualité au Bénin
    par AHANHANZO Joseph, AKPAKPO Victoire, GRIMAUD Denise G ; ODJOU Janvier et DEWANOU Honoré D. (coordonnateur national) et WEVA Kabule (coordonnateur pour l'ADEA)
    Le programme " École de qualité fondamentale " (EQF) a été mené à bien dans le cadre de la reforme de l'enseignement primaire au Bénin. Ce programme procède de la volonté de définir des normes de qualité pour l'enseignement primaire du pays. Le présent ouvrage, élaboré par une équipe de cadres du ministère des Enseignements primaire et secondaire, décrit la conception et la mise en œuvre de l'EQF ; il présente quelques-uns des résultats obtenus entre 1996 et 2001 dans les écoles primaires du pays. 
    Recherche coordonnée par la Direction de la programmation et de la prospective, ministère des Enseignements primaire et secondaire du Bénin. Expériences africaines - études de cas nationales no 7, Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-296-00093-2. Également disponible en anglais.
  • La recherche des facteurs de qualité dans les établissements privés en Gambie
    Par NJIE Fatou, BOUYE Baboucarr, JALLOW Muhammed, GAYE Jawara, SEY Pap, SANNEH Momodou, JATTA Nuha, JOHN-CEESAY Anna et JOOF Ibraham, avec NDONG-JATTA Ann-Therese, BOJANG Karamo, SIRE-JALLOW Yaya (coordonnateurs en Gambie) et NAIDOO Jordan (coordonnateur thématique)
    Dans le contexte du bilan de l'éducation pour tous (EPT) réalisé en 2000, la Gambie a mené une étude de suivi permanent des acquis scolaires (MLA) pour identifier les facteurs ayant une influence sur l'apprentissage. L'étude cherchait à comprendre pourquoi les établissements privés ont obtenu de meilleurs résultats que les établissements publics et confessionnels pendant l'enquête MLA et à l'occasion d'autres évaluations de ce type réalisées dans le pays. Les résultats montrent que le style de gestion de l'établissement, la disponibilité d'intrants pédagogiques de base, la qualité du contrôle et de la supervision ainsi que le soutien professionnel accordé aux enseignants sont les principaux facteurs explicatifs des décalages observés. 
    Recherche coordonnée par le ministère de l'Éducation de la république de Gambie. Expériences africaines - études de cas nationales no 6, Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-296-00092-4. Également disponible en anglais. 
  • La réflexion critique dans la formation des enseignants en Namibie
    par POMUTI Hertha, LECZEL Donnakay, LIMAN Mohammed, SWARTS Patti et VAN GRAAN Mariana.Cette étude de cas sur la Namibie décrit l'adoption du modèle d'acquisition d'informations par une approche critique (CPI) dans trois projets de formation des enseignants. L'analyse repose sur une évaluation continue qui montre que l'approche CPI influence la pratique en classe des enseignants de l'éducation de base (BETD) lorsqu'ils appliquent à leur pédagogie les compétences ainsi acquises. On observe en effet une corrélation positive entre les notes que se décernent les enseignants qui ont une approche critique de leur pédagogie et celles que des observateurs extérieurs leur accordent. Recherche coordonnée par le National Institute for Educational Development (NIED), Namibie. Expériences africaines - études de cas nationales n° 5. Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-296-00091-6. Également disponible en anglais. 
  • Le programme de lecture dans l'enseignement primaire en Zambie (PRP) : améliorer l'accès et la qualité de l'éducation dans les écoles
    par SAMPA Francis K
    Cet ouvrage traite du programme zambien d'apprentissage de la lecture en primaire (PRP), qui fait appel à toute une palette de stratégies d'alphabétisation - et notamment à l'approche " New Breakthrough to Literacy ", qui utilise les sept langues du pays pour enseigner les rudiments de la lecture. Les tests de lecture et d'écriture administrés en 1999 (avant le début du programme) et à nouveau en 2002 mettent en évidence des résultats encourageants. Initialement un projet pilote, le PRP a été étendu à tout le pays. Le ministère a également élaboré un plan financier pour assurer la durabilité du programme après l'arrêt de l'aide internationale. Recherche coordonnée par le ministère de l'Éducation de Zambie. Expériences africaines - études de cas nationales n° 4. Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : en cours. Également disponible en anglais 
  • Améliorer la qualité de l'éducation des nomades au Nigéria : Aller au delà de l'accès et de l'équité
    par ATOLAGBE Samuel, ATOYEBI Bamidele (coordonnateur national) et HALAOUI Nazam (coordonnateur pour l'ADEA)
    Cette étude rend compte d’initiatives visant à offrir une éducation de base à 3,1 millions d’enfants nomades du Nigeria en âge d’être scolarisés. L’étude précise les objectifs visés, les stratégies utilisées et les résultats de projets ayant pour vocation d’améliorer la formation des enseignants, d’adapter les programmes scolaires et de concevoir de nouveaux supports pédagogiques dans les différentes langues locales. Le programme d’éducation des nomades (NEP) entend permettre aux populations nomades d’accéder à une éducation de base de qualité. La commission nationale du Nigeria pour l’éducation des nomades (NCNE) est responsable de la mise en œuvre du NEP. Recherche coordonnée par le ministère fédéral de l'Éducation du Nigéria. Expériences africaines - études de cas nationales n° 3. Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-7475-9084-4. Également disponible en anglais. 
  • La stratégie du « faire – faire » au Sénégal : Pour une décentralisation de la gestion de l'éducation et une diversification des offres
    Document en format PDF, 224 Ko. 
    Par DIOP Ibra, FAYE Waly, GUEYE Cheikh Pathé, HENAINE Salim, MARA Mamadou et NDIAYE Boubacar avec NDIAYE Alassane (coordonnateur national) et NIANE Boubacar (coordonnateur pour l'ADEA )
    Face à la dégradation du système économique et à l'augmentation de la demande sociale d'éducation, due à une démographie galopante, le ministère sénégalais chargé de l'Alphabétisation et des Langues nationales a élaboré une stratégie, dite du " faire-faire ", pour faire face aux énormes défis à relever, en particulier au niveau de la qualité et de la pertinence des formations dispensées. Pour ce faire, il a opté pour une décentralisation de la gestion de l'éducation et pour une diversification des offres d'éducation basées sur un partenariat entre l'État et des organisations de la société civile. Recherche coordonnée par la Direction de l'alphabétisation et de l'éducation de base, ministère délégué chargé de la Formation professionnelle publique et privée, de l'Alphabétisation et des Langues nationales du Sénégal.Expériences africaines - études de cas nationales no 2, Secrétariat de l'ADEA/L'Harmattan, 2005. ISBN : 2-7475-7449-0. Également disponible en anglais 
  • La réforme de la formation initiale des maîtres en Guinée
    Par BAH ELHADJ Alpha Mamadou, DIANE Baba, FOFANA Misbabou, FOFANA Djibril, BAR Ibrahima, FERNANDEZ Sékou et BAH Kadiatou, avec FAOURA Thiam (coordonnateur national) et DEMBELE Martial (coordonnateur pour l'ADEA)
    Le recrutement massif de maîtres de l’enseignement primaire pour les dix prochaines années est un des objectifs prioritaires de tous les ministères de l’éducation africains. Cet ouvrage décrit la façon dont les autorités guinéennes ont relevé le défi suivant : comment former plus de 2000 instituteurs par an, alors que jusqu’en 1997 on ne parvenait à en former que 200, avec pour conséquence un manque crucial de personnel enseignant, et un taux de scolarisation faible. Ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Collection : Expériences africaines études de cas nationales, numéro 1. Secrétariat de l’ADEA, 2005. Existe également en anglais.
  • Le redéploiement des enseignants en Guinée
    par Condé Alamah et Aliou Sow Mamadou Aliou
    Gestion de l’opération et des résultats. Ce rapport décrit comment la Guinée a procédé au redéploiement de son personnel enseignant entre 1992 et 1993, en s'attardant sur les aspects sociaux et politiques. Cette expérience a nettement renforcé l'efficacité du système, ce qui s'est traduit par une augmentation des inscriptions, écoles urbaines et rurales confondues, sans surcoût. Face au succès remporté par cet ouvrage lors de sa première parution, en 1996, cette deuxième édition apporte un complément d'informations sur l'expérience guinéenne de redéploiement des enseignants. Le lecteur trouvera des informations nouvelles, des mises à jour, des chapitres sur la gestion et les communications ainsi qu'une présentation des résultats enregistrés depuis la fin du processus de redéploiement du personnel enseignant.
  • La réinsertion scolaire des enfants soldats en Ouganda 
    par le Colonel Kale Kayihura
    Ce document décrit les stratégies adoptées pour intégrer dans le système scolaire les enfants soldats de l’armée de résistance nationale. Il met en valeur les étapes du programme, ses réussites, les difficultés rencontrées et les enseignements tirés. Bien que le processus d’intégration des enfants soldats en Ouganda fût dicté par les circonstances particulières à ce pays, il peut être utile à d’autres pays confrontés à des circonstances similaires.
  • La coordination nationale de l'aide au Ghana
    par Harry Sawyerr. 
    Face à l’ampleur des besoins à combler et à la rareté des ressources, les pays africains parviennent difficilement à répondre à la demande d’éducation de base. Le financement extérieur est donc d’une importance cruciale pour le développement de l’éducation en Afrique. Mais l’une des principales critiques faite à l’aide étrangère est qu’elle demeure dirigée par les bailleurs de fonds. Au début des années 90, le Ghana a amorcé une réforme de ses rapports avec les organismes de financement. Ce processus est décrit dans un document de l’ADEA rédigé par S.E. M. Harry Sawyerr, ancien ministre de l’Education du Ghana.

Autres publications

  • Elaboration du programme de développement du secteur de l'éducation en Ethiopie
    par John Martin, Ritta Oksanen, et Tuomas Takala.
    Le Programme de développement du secteur de l'éducation en Ethiopie (PDSE) est la première phase d'un programme d'approche sectorielle (SWAP) de 20 ans ayant pour but d'accroître l'accès, d'améliorer la qualité et l'efficacité, de tendre vers l'égalité éducative entre garçons et filles et d'augmenter le financement à tous les niveaux de l'éducation en Ethiopie. Ce rapport renferme les résultats de l'auto-évaluation du PDSE par ceux qui ont été le plus impliqués dans le processus. L'étude a procuré aux participants - intervenants éthiopiens, représentants des agences de financement et consultants - l'occasion de réfléchir et de donner leur avis sur la conception et la préparation du PDSE. 
  • Comment utiliser la dette en faveur de l'éducation - ou comment les conversions de dette peuvent contribuer à l'éducation en Afrique
    par Neil Saravanamuttoo et Christopher Shaw.
    Les conversions de dette sont une alternative intéressante pour beaucoup de pays en développement où l'endettement atteint des proportions telles qu'il rend difficile le remboursement total des dettes. Ce document donne un exposé clair des mécanismes de conversion de dette. A l'aide de tableaux, de graphiques et d'exemples concrets les auteurs mettent en évidence les conditions préalables à une conversion de dette. 
  • Government's Coordination of Aid to Education: The Case of Namibia
    by Peter Williams. DAE, 1995. (La coordination de l'aide à l'éducation par le gouvernement : le cas de la Namibie)

Bases de données de l'ADEA

  • ADEA Profile 2004 : Base de données sur les activités de l'ADEA 
    L'ADEA vient de mettre à jour les informations relatives aux groupes de travail et aux programmes mis en œuvre dans 48 pays d'Afrique subsaharienne. Cette base de données recense des informations sur plus de 800 activités, accompagnées des résultats obtenus et des leçons apprises. ADEA Profile présente également plus de 300 références, dont les deux tiers sont consultables électroniquement. Un accès aux pays bénéficiaires par activité, noms et rôles des agences/organisations associées à l'ADEA est également possible. Profile recense par ailleurs les noms et adresses de près de 1 500 personnes contact dans plus de 500 organisations/agences/ministères africains de l'Éducation qui prennent une part directe ou indirecte aux activités de l'ADEA.
  • ADEA PRISME 2006 : Système d'information sur les programmes et les projets en éducation
    ADEA PRISME 2006. Système d'information sur les programmes et les projets en éducation (CD-ROM) La base de données PRISME contient des informations sur les projets en éducation dans les pays d'Afrique subsaharienne. PRISME renferme des données venant de 27 organismes de financement et concernant 1 800 projets dans 48 pays d'Afrique subsaharienne. La base de données avait été à l'origine conçue pour renforcer la coordination entre les organismes de financement. Vous la consulterez grâce à un logiciel convivial et interactif fonctionnant sous Windows 95 ou plus. PRISME 2006 est une mise à jour des données contenues dans la précédente version (ADEA Prisme2002, ISBN : 92-9178-034-0).
  • SPESSA 1999 : Profil statistique de l'éducation en Afrique subsaharienne
    SPESSA est une logiciel interactif qui présente les données statistiques contenues dans le Profil Statistique de l'ADEA (voir ci-après) avec, en plus, des indicateurs démographiques et économiques. SPESSA permet à l'utilisateur de faire des comparaisons de données entre pays et entre années, et de créer des graphiques. Données et graphiques peuvent être copiés dans d'autres applications Windows en utilisant le presse-papier. Les données peuvent être téléchargées dans des formats compatibles avec la plupart des traitements de texte et tableurs.

Productions audio-visuelles

Plusieurs vidéos ont été produites dans le cadre des biennales de l'ADEA, qui sont l'occasion de partager et de tirer les leçons des expériences menées en Afrique subsaharienne et ailleurs dans le monde. Pour la biennale 2006, l'ADEA a produit quatre films pour illustrer les thèmes suivants : les programmes d'alphabétisation efficaces ; les programmes de développement de la petite enfance efficaces ; la participation des parents et des communautés ; le leadership scolaire. Pour l'édition 2001 de sa biennale, l'ADEA avait projeté deux vidéos rendant compte d'approches novatrices de l'EPT au Salvador, au Guatemala, en Inde et au Bangladesh.

  • Un programme d'alphabétisation au Burkina Faso dans la région de Fada 
    Dans un petit village d'une centaine d'habitants, une trentaine de jeunes gens représentant les forces vives du village, femmes et hommes confondus, participent à un programme expérimental d'alphabétisation. Au-delà des ajustements liés à ces apprentissages (lecture, écriture et calcul), c'est la vie des familles et du village qui se trouve transformée. Produit et réalisé par " Les films du passeur " pour l'ADEA, 2006. Version originale française sous-titrée en anglais. Durée du film : 30 minutes 
  • La participation des parents et de la communauté dans une école de Kinshasa au (Congo) 
    Dans une banlieue défavorisée de Kinshasa, les parents d'élèves et la communauté locale s'organisent : depuis une dizaine d'années, ils ont pris en charge la construction et la gestion de l'école primaire, assurant entre autres le salaire des instituteurs. Malgré plusieurs revers (notamment une grève des enseignants), ils envisagent la poursuite des travaux et s'y préparent. Les parents seront, là encore, les principaux pourvoyeurs de fonds. Produit et réalisé par " Les films du passeur " pour l'ADEA, 2006. Version originale française sous-titrée en anglais. Durée du film : 30 minutes 
  • Le développement de la petite enfance en Ouganda, dans un village de la région de Kassese
    Dans un petit village de montagne peuplé pour l'essentiel de réfugiés fuyant la guerre, les femmes s'organisent et créent, avec l'aide de l'Unicef, un centre de prise en charge des enfants de 2 à 5 ans, avant leur entrée en primaire. Les enfants recevront là les prémices d'une éducation qui les armera pour affronter l'avenir. Ce centre fonctionne grâce à un vaste réseau de solidarité, les parents bénéficiant en retour de tous les avantages offerts par ce réseau : alphabétisation, information sur les questions de santé, aide et soutien financier à des projets, etc. Produit et réalisé par " Les films du passeur " pour l'ADEA, 2006. Version originale anglaise sous-titrée en français. Durée du film : 30 minutes 
  • Un exemple de bonne gestion en Guinée, dans une école primaire de Conakry 
    Le film a été tourné dans une école primaire de Conakry, en Guinée. Il montre le rôle fondamental de leadership joué par la directrice au sein de l'école mais également auprès de la communauté et des partenaires (parents d'élèves, communautés de quartier, ONG…) et comment ceci est en train de contribuer au développement de son projet d'établissement. Produit et réalisé par " Les films du passeur " pour l'ADEA, 2006. Version originale française sous-titrée en anglais. Durée du film : 30 minutes 
  • Partage et Apprentissage : El Salvador - Guatemala
    Version française et bilingue, 26’ - PAL - prix 10 Euros. Produit et réalisé par Katrina J. Ecolivet STEPS FOR MAKING Production, pour la Banque mondiale – Région Afrique, avec le soutien du Fonds norvégien, 2000.
  • Partage et Apprentissage : Bangladesh - Inde
    Version anglaise, 20’ - PAL - prix 10 Euros. Produit et réalisé par Katrina J. Ecolivet STEPS FOR MAKING Production, pour l’ADEA, avec le soutien du Fonds norvégien, 2001.