Ressources et Savoir

Ceci est une compilation des Ressources et Savoir provenant du réseau de l'ADEA. Le partage du Savoir est un objectif stratégique prioritaire de l'ADEA. Le capital social de toutes les parties prenantes de l'éducation en Afrique se bâtit par l'échange d'informations et le partage des connaissances avec d'autres. Cette section présente une grande variété d'articles, de livres et de documentation relatifs au développement de l'éducation et de la formation produite et publiée par le réseau de l'ADEA.


La « Promesse de l’éducation »

L’éducation est un droit inaliénable de chaque être humain. Elle renferme la promesse de libérer toutes les populations du joug de l’ignorance, de la pauvreté et de la marginalisation sociale et les dote de capacités leur permettant de construire leur propre avenir et d’être des vecteurs du développement de l’entreprenariat, de l’innovation et de la citoyenneté mondiale. L’éducation renferme la promesse d’améliorer de « façon intrinsèque et déterminante » les capacités humaines, la dignité et le bien-être individuels sans lesquels il ne saurait y avoir de développement national significatif, de progrès social ni de transformation du monde. 

Compilation des documents produits par l'ADEA en 2016

Une analyse transnationale de l’état des politiques et pratiques dans 13 pays. 

Ce compendium des expériences des nationales, qui a pour thème : Promouvoir le continuum éducation-formation, est une contribution majeure à la base de connaissances que le PQIP-DCTP a constituée pour fournir aux pays africains un inventaire des politiques et des pratiques innovantes dont on pourrait s’inspirer pour relever les défis communs et urgents en matière d’éducation et de formation. Dans ce cas précis, le Pôle a engagé ses pays membres à mener une enquête et une réflexion sur les questions et les facteurs sous-jacents qui expliquent le manque d’articulation entre l’éducation et la formation, non seulement afin de mieux comprendre comment restaurer le lien rompu entre ces deux concepts en Afrique, mais aussi d’éviter les conséquences négatives qui s’ensuivent sur le développement éducatif et socioéconomique. 

This report was commissioned to examine the general context of literacy and reading culture in Africa while focusing on the contribution of printed books and digital materials. It explores their challenges and suggests interventions that optimize reading of printed books and digital content to improve literacy for a better reading culture in Africa both in international and national languages.

National Book Policies (NBPs) as a concept has been with us since the 1970’s. It was propagated by UNESCO ostensibly to urge member countries to formulate and adopt book and reading policies with a view to ensuring that books and other reading materials are developed and made commonplace for the purpose of supporting education, literacy and lifelong learning. NBPs require legal action through the Ministries of Education or Culture, because a law needs to be enacted for setting up a National Book Development Council (NBDC). This body is necessary for regulating the book industry, which is by nature complex. With the government being at the centre, it involves authors, publishers/printers, distributors/wholesalers, booksellers, libraries/archivists and last but not least the user/consumer (see Figure 1below). Today the book chain is even more complex as all actors involved in publishing digital materials would need to be added.

Partagé pendant le 3ème webinaire du GTES de l'ADEA : Modèle de financement pour l’enseignement supérieur en Afrique

Le nouveau Rapport mondial de suivi sur l'éducation (GEM) de l’UNESCO montre le pouvoir que détient l’éducation pour favoriser les progrès de tous les objectifs mondiaux (ODD) visés dans le nouveau Programme de développement durable à l'horizon 2030. Il montre également que l’éducation doit se transformer radicalement pour réaliser ce potentiel et relever les défis auxquels l’humanité et la planète sont actuellement confrontées. Il est urgent d’accélérer les progrès dans le domaine de l’éducation...

La Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives dans le monde a contracté le Secrétariat de l'ADEA et  FAWE pour produire une note d'orientation sur le thème "Développer la main-d'œuvre dans le secteur de l’éducation en Afrique : le rôle des familles et des communautés" Ce document analytique a contribué au rapport de la Commission sur "la Génération d’apprenants: Investir dans l'éducation pour un monde en pleine évolution" qui a été lancé en début de semaine...

Ce document est un compte rendu du 2ème Forum ministériel africain sur l’intégration des TIC dans l’éducation et la formation qui s’est tenu à Abidjan, du 7 au 9 juin 2016. Ce compte rendu a été préparé par Claude LISHOU, rapporteur général du Forum.

Le GRALE III fournit aux décideurs politiques, chercheurs et praticiens des éléments probants quant aux bénéfices élargis de l’apprentissage et l’éducation des adultes à travers et au sein de tous ces domaines, soulignant de ce fait leur contribution majeure à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Pages