Ressources et Savoir

Ceci est une compilation des Ressources et Savoir provenant du réseau de l'ADEA. Le partage du Savoir est un objectif stratégique prioritaire de l'ADEA. Le capital social de toutes les parties prenantes de l'éducation en Afrique se bâtit par l'échange d'informations et le partage des connaissances avec d'autres. Cette section présente une grande variété d'articles, de livres et de documentation relatifs au développement de l'éducation et de la formation produite et publiée par le réseau de l'ADEA.


This report follows up the first Generation 2030 Africa report, published in August 2014, which outlined pivotal changes in Africa’s child demographics. The new report features population projections showing that by 2050, the continent will account for 42 per cent of all global births and almost 40 per cent of all children under 18. The report presents modelling indicating that if African nations invest in this growing population of children and young people – particularly in their education – and adopt economic policies that foster new jobs, the continent as a whole could see per capita incomes increase up to four-fold. The first, crucial step to achieving this demographic dividend will be to close the gaps that exist within Africa's health and education systems.

Le Groupe de travail sur les livres et le matériel éducatif (GTLME) de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) a établi un partenariat avec les éditions Alford Books pour offrir à toutes les écoles africaines des supports  passionnants et supplémentaires de lecture.

L’un des objectifs majeurs du GTLME est de plaider pour susciter le gout de la lecture parce que lire est une compétence fondamentale sans laquelle le niveau de scolarité sera difficile à atteindre. Nous invitons donc tout le monde et en particulier les éducateurs, les enseignants, les parents et les étudiants à télécharger gratuitement ces livres électroniques intéressants et éducatifs afin de développer et maintenir le gout et l’habitude de lecture chez les enfants, les élèves et les étudiants.

Rappelez-vous: Aujourd'hui un lecteur, demain un leader!

Télécharger les livres électroniques sur Dropbox >>

L’édition 2017/18 du Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’UNESCO (GEM) met l’accent sur la responsabilité des gouvernements pour garantir une éducation universelle de qualité et souligne qu’il est indispensable de rendre des comptes pour atteindre cet objectif. Le Rapport met en garde contre les accusations visant à imputer des problèmes éducatifs systémiques à certains acteurs. Cela peut avoir des effets négatifs graves comme une accentuation des inégalités ou une détérioration des apprentissages. 

L’éducation est un droit inaliénable de chaque être humain. Elle renferme la promesse de libérer toutes les populations du joug de l’ignorance, de la pauvreté et de la marginalisation sociale et les dote de capacités leur permettant de construire leur propre avenir et d’être des vecteurs du développement de l’entreprenariat, de l’innovation et de la citoyenneté mondiale. L’éducation renferme la promesse d’améliorer de « façon intrinsèque et déterminante » les capacités humaines, la dignité et le bien-être individuels sans lesquels il ne saurait y avoir de développement national significatif, de progrès social ni de transformation du monde.

Compilation des documents produits par l'ADEA en 2016

Une analyse transnationale de l’état des politiques et pratiques dans 13 pays. 

Ce compendium des expériences des nationales, qui a pour thème : Promouvoir le continuum éducation-formation, est une contribution majeure à la base de connaissances que le PQIP-DCTP a constituée pour fournir aux pays africains un inventaire des politiques et des pratiques innovantes dont on pourrait s’inspirer pour relever les défis communs et urgents en matière d’éducation et de formation. Dans ce cas précis, le Pôle a engagé ses pays membres à mener une enquête et une réflexion sur les questions et les facteurs sous-jacents qui expliquent le manque d’articulation entre l’éducation et la formation, non seulement afin de mieux comprendre comment restaurer le lien rompu entre ces deux concepts en Afrique, mais aussi d’éviter les conséquences négatives qui s’ensuivent sur le développement éducatif et socioéconomique. 

This report was commissioned to examine the general context of literacy and reading culture in Africa while focusing on the contribution of printed books and digital materials. It explores their challenges and suggests interventions that optimize reading of printed books and digital content to improve literacy for a better reading culture in Africa both in international and national languages.

National Book Policies (NBPs) as a concept has been with us since the 1970’s. It was propagated by UNESCO ostensibly to urge member countries to formulate and adopt book and reading policies with a view to ensuring that books and other reading materials are developed and made commonplace for the purpose of supporting education, literacy and lifelong learning. NBPs require legal action through the Ministries of Education or Culture, because a law needs to be enacted for setting up a National Book Development Council (NBDC). This body is necessary for regulating the book industry, which is by nature complex. With the government being at the centre, it involves authors, publishers/printers, distributors/wholesalers, booksellers, libraries/archivists and last but not least the user/consumer (see Figure 1below). Today the book chain is even more complex as all actors involved in publishing digital materials would need to be added.

Partagé pendant le 3ème webinaire du GTES de l'ADEA : Modèle de financement pour l’enseignement supérieur en Afrique

Pages