Leçons apprises dans la mise en oeuvre des activités (février 2010 à février 2011)

Sur le plan individuel

  • Compréhension du fonctionnement et de la nature de l'être humain. Capacité à se dissocier de son subconscient et à
    écouter sa Conscience. Prise de conscience du libre arbitre et du pouvoir de chacun.
  • Compréhension des programmations émotionnelles et de leurs conséquences à tous les niveaux (individuel, familial,
    institutionnel, culturel, politique, etc.). etc.).
  • Compréhension des causes émotionnelles des conflits et du chemin pour les supprimer.
  • Capacité à se positionner et à utiliser sa force sans peur, sans colère ni révolte.
  • Compréhension de l'importance d'exprimer ses émotions et ses sentiments.
  • Mise en pratique et réussite dans tous les domaines de leur vie : familiale, professionnelle et sociale.
  • Prise de conscience de l'égalité de l'homme et de la femme concernant les émotions, les sentiments et les capacités
    humaines. Prise de conscience de la force des femmes et de la sensibilité des hommes. Prise de conscience que les
    seules différences existant entre les êtres humains sont des différences de personnalités et non de sexe.
  • état d'esprit des femmes envers les hommes et des hommes envers les femmes changé : respect mutuel et solidarité.
  • Compréhension des différentes formes d'orgueil.
  • Travail de chaque homme et chaque femme sur les expériences de son enfance et sur les répercussions dans l'attitude
    de l'adulte. Compréhension des pièges à éviter dans le présent.
  • Travail sur la rigueur et les avantages que l'Afrique et les Africains peuvent en retirer. Adoption concrète de nouveaux
    comportements (arriver à l'heure, prendre soin de ses affaires, accomplir une tâche jusqu'au bout).
  • Développement d'une plus grande liberté d'opinion, affranchie des conventions individuelles, sociales et culturelles.
  • Remise en question en profondeur du concept de responsabilité et adoption de la part de nombreux élèves de nou-veaux comportements basés sur le refus de se sacrifier et de s'oublier complètement en aidant les autres.
  • Plus grande confiance en l'avenir grâce à une prise de conscience du fonctionnement du subconscient et de sa peur de l'inconnu. De nombreux élèves ont témoigné d'expériences concrètes qui ont démontré leur capacité à dépasser leur
    peur, à lâcher prise et à faire confiance même dans des situations très difficiles. Ils ont témoigné des conséquences
    positives qui en ont découlé.
  • Prise de conscience de l'importance de s'aimer et adoption de comportements très concrets pour respecter ses be-soins, accepter l'amour des autres, dépasser sa culpabilité ou se pardonner.
  • Capacité à reconnaître sa force et sa puissance intérieures à les utiliser pour se positionner sans être dur et autoritaire.
  • Découverte de son propre idéal et apprentissage du lâcher-prise pour continuer à le poursuivre tout en ne souffrant pas
    des réalités qui le contrarient.
  • Découverte de la nature de l'intuition et plus grande capacité à l'écouter.

Sur le plan familial

  • Nombreuses réconciliations familiales rapportées par les élèves (avec les enfants, frères et soeurs, parents, etc.).
  • Capacité des élèves à mieux comprendre et guider leurs enfants et d'autres membres de la famille.
  • Nombreuses améliorations au sein des couples (moins de colères et d'incompréhension, dialogue).
  • Différents élèves se sont mis en paix avec leurs proches, même décédés.
  • Nombreux témoignages d'élèves qui se sont pardonné des actes ou des attitudes qu'ils se reprochaient depuis très
    longtemps.
  • De nombreux élèves ont pu exprimer leurs souffrances de ne pas avoir été aimés, d'avoir souffert de leur placement dans d'autres familles et d'avoir été maltraités. Ils ont ensuite décidé de transformer leur vie actuelle en acceptant de recevoir de leur entourage l'amour et l'affection qu'ils n'avaient pas reçus au lieu de continuer à s'en priver.
  • Capacité à respecter ses besoins au sein de la famille et à ne plus se sacrifier.
  • Remise en question des conventions sociales sur le rôle des frères aînés qui doivent pourvoir aux besoins de tout le
    monde.
  • Remise en question du rôle du père : celui qui doit toujours être fort, porter sa famille sans pouvoir s'appuyer sur
    quelqu'un et sans avoir droit à ses moments de vulnérabilité.
  • Remise en question des femmes comme êtres faibles, capricieux et incapables de prendre des décisions pour leur
    famille.
  • Remise en question de l'homme comme être fort qui doit être seul à décider pour le bien de la famille et pour éviter le
    chaos s'il partage les décisions avec sa femme.
  • Prise de conscience des injustices que les conventions sociales concernant la famille font vivre aux individus.
  • Prise de conscience de la tendresse et de la sexualité dans le couple.
  • Prise de conscience de la dureté de l'éducation et du manque de dialogue avec les enfants. Nouvelle attitude avec des résultats plus enrichissants.

Sur le plan social 

  • Capacité à comprendre certaines conventions sociales et culturelles comme des produits du subconscient de l'Homme et à évaluer celles-ci en fonction de leurs conséquences sur le bonheur de l'être humain. Capacité à se distancer de ces conventions et à les dépasser afin d'être neutre pour exercer un rôle de médiateur et pour com-prendre les besoins du Congo et de ses habitants.
  • Remise en question des rôles sociaux traditionnels attribués à l'homme et à la femme dans la société ainsi qu'au travail ou dans la sphère politique.
  • éclairage complètement nouveau pour les élèves sur l'homosexualité et remise en question profonde de leurs conventions et préjugés. Capacité à comprendre la souffrance que ces conventions génèrent et le rejet dont elle fait l'objet.
  • Changement d'opinion et d'attitude vis-à-vis des mesures répressives liées à une nouvelle loi récemment adoptée en RDC et face aux discours religieux, sociaux et politiques sur la question.
  • Capacité à affronter des situations de conflits et à jouer un rôle de médiateur au sein de la communauté, de l'église ou dans d'autres situations.
  • Nouvelle vision des concepts religieux et de la culpabilité. Capacité à remettre en question les dogmes et à les interroger en fonction de leurs conséquences sur le bonheur de chaque être humain.

Sur le plan professionnel 

  • Accession de plusieurs élèves à des postes plus élevés en reconnaissance des compétences acquises pendant la
    formation.
  • Nouvelles opportunités de travail offertes à différents élèves pour partager les connaissances de la formation et travailler sur cette base (donner des conférences, des formations, des consultations).
  • Meilleure compréhension du rôle de guide des enseignants et de l'importance d'éduquer les enfants à comprendre leur
    fonctionnement et leurs émotions afin de les conduire à ne pas souffrir et à prévenir les conflits.
  • Capacité à se faire respecter en classe sans faire peur aux élèves.
  • Capacité à se positionner sans peur ni colère face à la hiérarchie. De très nombreux témoignages en font état et montrent les conséquences positives en termes de reconnaissance.
  • Compréhension de l'importance fondamentale de travailler sur l'état d'esprit des communautés défavorisées et non
    seulement sur les dimensions matérielles pour qu'elles puissent améliorer leur situation.
  • Nouvelle compréhension des multiples causes, y compris d'ordre émotionnel, qui peuvent amener les enfants à vivre
    dans la rue.
  • Réalisation en cours de projets pilotes pour enfants de la rue visant à prendre en compte la dimension émotionnelle de
    leur développement en leur enseignant la dignité, l'amour d'eux-mêmes, la rigueur, la solidarité et l'importance de la
    beauté.
  • Réalisation en cours de projets pilotes avec des communautés pygmées visant à intégrer la dimension émotionnelle et
    de l'état d'esprit qu'elles doivent adopter.
Réalisation en cours de projet pilote dans des communautés intégrant les femmes, victimes de la guerre et de vio-lences sexuelles, en introduisant une dimension émotionnelle dans le travail avec elles et les communautés.

Projet pilote en développement au sein du domaine de la justice

  • Compréhension de l'état d'esprit et de la démarche intérieure à faire pour la réussite de projets professionnels et suivre
    son idéal dans ce domaine.
  • Pour les pasteurs, prise de distance par rapport à la Bible et compréhension de l'importance du subconscient de l'Homme dans l'écriture des textes sacrés.
  • Capacité à valoriser la dimension spirituelle de l'être humain et à distinguer spiritualité et religion.
  • Remise en question du concept de soumission à Dieu et réflexion sur Dieu comme partenaire de vie pour accomplir son idéal et travailler pour le bien de l'Humanité.
  • Remise en question des discours religieux basés sur la peur de Dieu pour faire adopter les comportements prônés par
    l'église.
  • Compréhension nouvelle des phénomènes de sorcellerie et de la façon de s'en protéger. Vision nouvelle des "enfants sorciers".
  • Nombreuses améliorations dans le travail que les élèves font au sein des églises pour préparer par exemple les jeunes
    gens au mariage, conseiller des couples, faire des médiations au sein des familles et de la communauté religieuse.
  • Prise de responsabilités plus élevée au sein des églises de la part de différents élèves.

Sur le plan politique

  • Capacité à différencier révolution et évolution politique et sociale.
  • Diminution de la colère et de la révolte face au gouvernement. Compréhension de la responsabilité de chaque individu
    d'un peuple pour améliorer le gouvernement.
  • Changements au sein d'un parti politique pour faire prévaloir un idéal et croire en sa réussite.
  • Travail en commun sur le passé du Congo, des tribus jusqu'à la colonisation. Analyse des causes et des conséquences
    de la colonisation sur le plan politique.
  • Meilleure compréhension du rôle des hommes politiques et d'un Chef d'Etat. Prise de conscience de la responsabilité et de l'aide que le citoyen peut apporter au développement social d'un pays.

Sur le plan culturel et de l'inconscient collectif

  • Découverte des causes et des conséquences des principales programmations émotionnelles qui affectent l'inconscient
    collectif du peuple congolais : passivité, manque de rigueur, manque d'amour pour soi, soumission, révolte.
  • Capacité à faire le lien entre les émotions vécues à titre individuel et la formation d'un inconscient collectif qui, en retour, vient renforcer les programmations émotionnelles des individus.
  • Remise en question des conventions culturelles qui résultent du subconscient de l'Homme et font souffrir les Congolais.
  • Capacité à distinguer les aspects positifs (en particulier la solidarité et la spiritualité) et négatifs de la culture en les
    appréciant en fonction de leurs conséquences sur le bonheur des Congolais.
  • De nombreux témoignages des participants reflètent un engagement et des actions très concrètes pour agir sur les
    problématiques liées à l'inconscient collectif (ponctualité, rigueur, passivité) et pour attirer l'attention de leur entourage
    sur ces questions.
  • Prise de conscience du sentiment d'infériorité des peuples africains en général conduisant au déni de ses particularités : couleur de peau (dépigmentation), développement de l'intellect au détriment de l'intuition, etc.
  • Prise de conscience et engagement plus important en faveur de leur pays.