Transformer l’éducation : Le pouvoir des politiques relatives aux TIC (UNESCO, 2011)

En 2011, l’UNESCO a publié les résultats de son programme d’étude, de consultation et d’échange sur les politiques relatives aux TIC dans l’éducation. Pour participer au débat actuel sur les technologies et l’apprentissage, ce rapport fait le point  sur les approches et les défis contemporains des politiques publiques relatives aux TIC dans l’éducation, et formule des feuilles de route afin d’aider les décideurs politiques à mieux planifier l’intégration des technologies dans l’éducation.
Sujet d’une importance croissante pour les politiques publiques, les technologies de l’information et de la communication (TIC) transforment la pédagogie et peuvent conduire à une expérience d’apprentissage meilleure et plus engageante. Mais au-delà du domaine de l’éducation, les TIC peuvent également constituer une nouvelle source de croissance économique et un outil puissant de transformation sociale. De par leurs retombées et impacts économiques et sociaux, les TIC ont le potentiel de participer à la création d’une société et d’une économie du savoir.
Ainsi, l’exigence pour des systèmes éducatifs efficaces, au-delà de la redéfinition tant de l’accès aux savoirs que de la conception et de la prestation de l’enseignement, se place au niveau de la capacité des élèves à utiliser les TIC. Cet ouvrage, sur la base d’études de cas réalisés à l’échelle de 5 pays aux situations de développement variées –Singapour, Namibie, Jordanie, Uruguay, Rwanda, démontre combien il est essentiel que les politiques TIC en matière d’éducation s’appuient sur des objectifs politiques clairs et de les traduire en stratégies et plans appropriés.
L’accès aux infrastructures et à l’équipement spécifiques aux TIC, les capacités des enseignants et le suivi des politiques mises en œuvre, sont les 3 points d’assises de leur efficacité.
Les politiques TIC relatives à l’éducation des pays étudiés illustrent toutes, une vision intégrant les TIC comme facteur essentiel d’un passage à une économie de l’information et une société du savoir, pour un retour sur investissement très significatif. Mises en œuvre dans le sens d’un changement coordonné de toutes les composantes du système éducatif (pratiques, perfectionnement professionnel des enseignants, programmes, organisation des établissements, etc.) en concordance avec ces objectifs économiques et de progrès social, les politiques et programmes relatifs au TIC sont au service de la transformation de l’éducation, et donc du pays et de ses citoyens. L’école devient une organisation apprenante où tous les acteurs sont impliqués, partagent et créent du savoir, contribuant ainsi au développement économique et social de leur pays.

Le rapport complet de l’UNESCO est disponible ici .