L’Africa Code Week de SAP démarre de manière entièrement virtuelle avec un concours pour les jeunes et la toute première application mobile

  • Sixième édition de l'initiative sur les compétences numériques pour étendre l'impact de l'apprentissage à l'ensemble des 54 pays africains
  • Nouvelle application mobile et défi du codage informatique visant à mobiliser l'innovation parmi les jeunes
  • Renouvellement de l’accent mis sur les partenariats public-privé pour soutenir les efforts virtuels de renforcement des capacités

Africa Code Week (ACW) 2019. Séminaire sur le codage informatique au Ghana. Droits d’auteur : SAP/ACW 2019

JOHANNESBURG, Afrique du Sud - 12 octobre 2020 - La plus grande initiative africaine sur les compétences numériques est maintenant en cours. SAP a officiellement lancé sa sixième édition de l’Africa Code Week (ACW) le lundi 5 octobre avec un tout nouveau format virtuel et une foule de nouveaux développements passionnants.

S'exprimant lors d'un événement virtuel pour marquer la Journée mondiale des enseignants et lancer l’ACW 2020, le Directeur général adjoint de l'UNESCO, Xing Qu, a déclaré que l'ACW de cette année se déroulait dans le contexte sans précédent de la pandémie de la COVID-19 et précise que«« l'apprentissage à distance est devenu la norme pour la plupart des étudiants, ce changement nous a appris que les compétences numériques sont essentielles. Et pourtant, moins de 30% des personnes dans le monde maîtrisent les compétences de base en TIC, et seulement 3% des adultes des pays à revenu intermédiaire ont des compétences en codage ».

Les femmes continuent également d’être exclues, a poursuivi M. Xing Qu, car « les femmes et les filles sont 25% moins susceptibles de savoir utiliser la technologie numérique à des fins élémentaires, selon la publication phare de l’UNESCO, I’d Blush if I Could. Nous savons tous que les compétences numériques ne sont plus une option – elles sont une nécessité. Alors que la COVID-19 crée des défis, elle offre également des opportunités. En raison de la pandémie, l'ACW de cette année se déroule entièrement en ligne et, par conséquent, couvre les 54 pays du continent africain ».

Formation virtuelle et défi pour perfectionner les compétences et amener le changement

Lancé le 1er septembre en partenariat avec SAP, UNESCO YouthMobile et Irish Aid, l'AfriCANCode Challenge est un concours de codage informatique, destiné aux étudiants âgés de 8 à 16 ans, qui se déroule actuellement à travers le continent. Invités à concourir individuellement ou en équipe, les jeunes participants alias « Coders Courageous » ont pour mission d’imaginer le futur de l’éducation avec un jeu de Scratch et une vidéo de 2 minutes expliquant pourquoi leur codage devrait gagner. En favorisant un large éventail de compétences ssentielles allant de la résolution de problèmes et du codage informatique au travail d'équipe et à la communication, le défi verra les 3 meilleurs gagnants de chaque pays participant s'affronter au niveau panafricain. Les résultats définitifs seront annoncés plus tard cette année.

Une étude de 2016 a révélé que près de 69 millions de nouveaux enseignants sont nécessaires d'ici 2030 : ils sont indispensables dans la lutte pour une éducation de qualité pour tous et la réalisation de l'Objectif de développement durable (ODD) 4 des Nations Unies visant à garantir une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir des opportunités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous, ainsi que l'ODD 5 sur la réalisation de l'égalité des sexes et l'autonomisation de toutes les femmes et filles. Malheureusement, la pandémie de la COVID-19 a gravement perturbé la scolarisation à travers le continent, avec environ 250 millions d'enfants des écoles primaires et secondaires en Afrique qui ne sont pas scolarisés et une pénurie d'enseignants entravant les efforts visant à fournir à chaque enfant une éducation primaire et secondaire.

En réponse à cela, les partenaires d'ACW ont recentré leurs efforts sur le renforcement des capacités à l’aide d’outils virtuels. La saison de formation des enseignants de l'ACW a débuté le 21 septembre, avec des centaines de sessions de formation virtuelles qui ont eu lieu dans tout le continent grâce au travail acharné de partenaires publics, privés et à but non lucratif soutenant l'initiative dans chaque pays participant.

Apprentissage en ligne pour soutenir le renforcement des capacités

Les deux tiers de la population africaine devraient utiliser un smartphone d’ici 2025, et 84% de la population - plus d’un milliard de personnes - auront accès à une connexion SIM la même année.

Avec pour mission de faciliter l'apprentissage et l'enseignement au-delà des murs de salles de classe, la nouvelle application ACW est l'autre développement majeur apporté par cette 6e édition et lancée le 5 octobre. Disponible en anglais, français, portugais et arabe, elle permet aux étudiants et aux enseignants d'accéder à des ressources dédiées à tout moment, n'importe où depuis leur appareil Android.

« Au cours des cinq dernières années, l’Africa Code Week est devenu un référentiel de ressources libres et gratuites de confiance qui soutient à la fois les étudiants et leurs enseignants dans leur parcours d'autonomisation numérique », a déclaré Mme Claire Gillissen-Duval, directrice de la responsabilité sociale des entreprises pour l’l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique et Co-fondatrice de l’Africa Code Week de SAP. « Avec l'accès croissant à la technologie mobile à travers le continent et la prévalence croissante de l'apprentissage en ligne, nous pensons qu'il est temps maintenant de faciliter l'accès à un contenu éducatif de qualité avec une application mobile », a déclaré Mme Gillissen-Duval.

Selon M. Albert Nsengiyumva, secrétaire exécutif de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) et patron d’honneur officiel de l'ACW, un effort consolidé des secteurs public et privé ainsi que de la société civile est nécessaire pour réduire l'écart numérique entre les sexes. « Nous devons fournir conjointement un accès abordable aux outils numériques et éliminer les obstacles à la pleine participation des femmes et des filles à l’économie numérique. Nous constatons une grande innovation dans l'utilisation de la technologie menée par les femmes. Nous avons pris un bon départ, mais nous avons maintenant besoin d'un effort consolidé pour que ces progrès puissent se poursuivre et se maintenir dans le temps ».

En 2019, l'ACW a permis à 3,85 millions de jeunes d'acquérir des compétences de base en codage informatique, avec une participation féminine de 47%. En outre, plus de 39.000 enseignants ont été mobilisés à travers le continent.

Mme Cathy Smith, directrice générale de SAP Africa, a déclaré : « Enseigner aux jeunes enfants à coder est un cadeau qui durera pendant des décennies. Il est extrêmement important que nous tirions parti de notre ressource la plus précieuse, notre jeunesse. Si nous exploitons cette ressource en la dotant de compétences numériques, l'Afrique ira de mieux en mieux en 2020 et au-delà ».

Pour plus d'informations sur l’Africa Code Week, veuillez visiter www.africacodeweek.org ou pour regarder le lancement de l’ACW concernant la Journée mondiale des enseignants, cliquez ici.

Pour de plus amples informations et pour les contacts avec les médias, veuillez contacter :

 


 

A propos d’Africa Code Week

Depuis 2015, SAP Africa Code Week (ACW) permet aux jeunes Africains de s’initier gracieusement à la programmation informatique et aux enseignants de se former aux ressources pédagogiques dont ils ont besoin pour former leurs élèves. Les partenariats entre les secteurs public, privé et associatif sont la pierre angulaire qui permettent à l’initiative d’inscrire son impact pédagogique dans la durée : conformément aux Objectifs de développement durable 4, 5 et 17 fixés par les Nations Unies, elle met l’accent sur le renforcement des capacités pédagogiques et sur l’intégration des compétences numériques aux programmes scolaires. 

Rien qu’en 2019, les ateliers ACW ont permis à 3,85 millions de jeunes Africains de s’initier à la programmation. Un atelier d’approfondissement pédagogique a par ailleurs réuni 28 enseignantes de 15 pays africains autour de la question de l’autonomisation des jeunes Africaines par l’acquisition des compétences numériques. Rejoignez SAP et ses partenaires sur le site www.africacodeweek.org !

 

A propos de SAP

SAP est le leader du marché des applications d’entreprise : 77% des transactions financières mondiales passent par un système SAP. L’entreprise accompagne les organisations de toute taille et de tout secteur à mieux opérer. Nos technologies de machine learning, d’Internet des objets (IoT), d’analytique avancée et de gestion de l’expérience aident nos clients à transformer leur activité en « entreprise intelligente ». SAP dote les professionnels d’une vision approfondie sur leur activité et favorise la collaboration pour garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Pour les entreprises, nous simplifions la technologie afin qu’elles puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications de bout en bout et nos services permettent à plus de 440 000 clients d’opérer de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Avec son réseau mondial de clients, partenaires, employés et leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’information, visitez le site www.sap.com

 

À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est la voix de l’éducation en Afrique et représente un réseau clé des ministères de l’Éducation. Elle joue un rôle important dans l’espace de l’éducation en tant que rassembleur, créateur de connaissances et forum de dialogue politique, travaillant par l’intermédiaire de ses Pôles de qualité inter-pays (PQIP) et de la Task force sur la gestion de l’éducation et le soutien politique. L’ADEA contribue à donner aux pays africains les moyens d’élaborer des systèmes d’éducation et de formation de qualité qui répondent aux besoins émergents des pays et favorisent une transformation sociale et économique durable.

http://www.adeanet.org