Alphabétisation et éducation non-formelle : L’ADEA et l’ISESCO proposent 34 indicateurs de performance

Crédit Photo et droits d’auteur: Agence Mauritanienne d'Information (AMI) – Image d’archive

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et l’Organisation Islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) ont uni leur efforts, cette fois-ci, pour proposer 34 indicateurs de mesure de la qualité de l’Alphabétisation et de l’Education Non-Formelle (AENF), lors d’un atelier pour les pays del’Afrique de l’Ouest organisé conjointement par les deux institutions à Nouakchott en Mauritanie, du 25 au 27 juin 2018.

Cette réunion technique a permis de passer en revue et de mettre à la disposition des pays différents indicateurs de mesure de la qualité de l’alphabétisationet de l’éducation non-formelle qui tiennent comptede l’Agenda 2063 pour l’Afrique, du Programme 2030 des Nations Unies et surtout de l’Objective de développement durable (ODD) 4, et de laStratégie continentale de l'Education pour l'Afrique 2016-2025 (CESA 16-25).  

Atelier de Nouakchott | Crédit: GTENF de l'ADEA

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Elimane Kane, Secrétaire général adjoint de la Commission nationale de l’UNESCO/ISESCO de la Mauritanie, représentant le Directeur général de l’ISESCO a eu l’honneur d’ouvrir les discussions en soulignant surtout l’importance de ces indicateurs dans le secteur de l’éducation. Les autres deux intervenants, M. Youssouf Ario Maiga, représentant de l’ADEA et Dr. Ismail Ould Chouaib, Secrétaire général de la Commission nationale de l’UNESCO/ISESCO de la Mauritanie, représentant le Ministre de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement de la Mauritanie, ont réitéré que la mise à jour des indicateurs de mesure de la qualité de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle jouera un rôle clé dans les systèmes éducatifs de la sous-région.

Pendent les 3 journées, 12 experts de l’AENF de 5 pays de la sous-région (c.à.d.  Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Sénégal et Togo) ainsi que des experts de l’ADEA et de la Commission nationale de l’ISESCO en Mauritanie, ont retenu et proposé – à la suite de travaux de groupes et des discussions en plénière – 34 indicateurs classifiés en indicateurs de processus, d’intrants, de produits, de performance pour mesurer la qualité des programmes d’AENF en Afrique de l’Ouest.

Atelier de Nouakchott | Credit: GTENF de l'ADEA

Ces 34 indicateurs, vont permettre d’interpeller les autorités compétentes pour une meilleure planification/organisation, un meilleur financement mais surtout une meilleure qualité des enseignements/apprentissages.

Grace à la fructueuse coopération entre l’ISESCO et de l’ADEA, cette première étape permettra de produire et diffuser largement un document consensuel à l’usage de l’ensemble des pays de la sous-région. 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Youssouf Ario Maiga, Point focal du Groupe de travail de l’ADEA sur l’Education non-formelle (GTENF) et Responsable de programmes du Groupe de travail de l’ADEA sur la Gestion de l'éducation et l'Appui aux politiques  (GTGEAP), Tél. : (+226) 2536 5845 ;  e-mail : [email protected]
  • Eleonore J. Zongo Ouedrago, Responsable de programmes, GTENF-ADEA, Tél. : (+226) 2536 58 45 ; [email protected] ou [email protected]