L’ADEA accompagne la Tunisie, l’Egypte, le Maroc et la Mauritanie dans la validation technique des Normes et Standards SIGE et leur Cadre d’évaluation pour l’Afrique du nord

Photo de groupe prise lors de l'atelier. Crédit photo: ADEA

Des experts du Système d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE) de la Tunisie, du Maroc, de l’Egypte et de la Mauritanie ont validé techniquement les normes et standards SIGE et leur Cadre d’évaluation pour l’Afrique du Nord, lors d’un atelier technique qui a eu lieu du 18 au 22 juin 2018, à Tunis (Tunisie). 

Cette réunion technique, organisé par le Groupe de Travail sur la Gestion de l’Education et l’Appui aux Politiques (GTGEAP) de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et  avec l’appui de l’Organisation Islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a connu une très bonne participation et engagement de tous les 16 participants. Seulement deux des six pays invités à savoir l’Algérie et la Lybie n’ont pas pu prendre part à l’atelier mais les documents leur ont été envoyés pour une révision et validation technique. Naturellement, étaient également présents à cet important atelier, pas seulement les experts et représentants des ministères en charge de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’emploi, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la Tunisie, du Maroc, de l’Egypte et de la Mauritanie, mais aussi des partenaires stratégiques de l’éducation en Afrique à savoir la Commission de l’Union africaine (CUA) et le Partenariat mondiale de l’éducation (GPE).

Ce cadre d’évaluation pour l’Afrique du Nord contient 4 principaux domaines d’intérêt(c.-à-d. Cadres politiques et juridiques ; disponibilité et utilisation des ressources ; processus statistiques ; rapportage de l’information éducative), 17 normes et 113 standards. Les deux premiers domaines d’intérêts cités, sont les conditions fondamentales pour un impact concrète sur l’environnement dans lequel le SIGE fonctionne. La question est de s’assurer que l’environnement institutionnel et juridique et la disponibilité et l’utilisation des ressources humaines, financières et technologiques viennent en appui à un SIGE qui fonctionne bien. Les deux derniers domaines d’intérêt examinent par contre la méthodologie et les processus qui doivent être mis en place pour produire des statistiques et des informations de qualité devant permettre de vérifier si les produits découlant desdits processus sont appropriés et fournis en temps opportun.  

La validation des normes et standards, a été précédée par une sérié de présentations des SIGE par les pays présents. Ces présentations ont mis l’accent sur les dispositifs institutionnels et organisationnels de collecte, de traitement et de diffusion des données statistiques ainsi que sur les principales productions statistiques et les outils technologiques utilisés à cet effet. Le constat indique que les SIGE dans les pays concernés produisent des résultats satisfaisants malgré la persistance de certaines difficultés liés à: (i) l’actualisation des données en temps opportun; (ii) la modernisation des SIGE ; (iii) la mise en place d’ approches plus intégrées en vue de produire les données de tout le système éducatif et de la formation ; (iv) la disponibilité de ressources humaines qualifiées à tous les niveaux et enfin (v) la disponibilité des données du secteur privé et dans le domaine de la formation professionnelle.

La réunion s’est conclue avec l’élaboration d’une feuille de route pour l’adoption politique des normes et standards SIGE pour l’Afrique du Nord par les Ministres en charge de l’éducation et de la formation professionnelle. 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • M. Makha Ndao, Coordinateur du Groupe de travail de l’ADEA sur la gestion de l’éducation et l'appui aux politiques (GTGEAP), Tél. : (+263) 4775 7769 ; e-mail : [email protected]
  • M. Youssouf Ario Maiga, Point focal du Groupe de travail de l’ADEA sur l’Education non-formelle (GTENF) et responsable de programmes au GTGEAP, Tél. : (+226) 2536 5845 ; e-mail : [email protected]