L’ADEA présente les résultats de la réunion sur les SIGE de l’UA lors de l’atelier de l’ISU pour l’Afrique anglophone

Le GTGEAP de l’ADEA a participé à l’atelier régional sur les statistiques de l’éducation pour l’Afrique anglophone organisé par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) à Harare du 26 au 29 mai 2014. Vingt-deux Etats membres étaient présents ainsi que trois partenaires (UNICEF, PNUD et GTGEAP). Le principal objectif était de renforcer les capacités des pays à satisfaire aux exigences internationales et nationales en ce qui concerne les statistiques de l’éducation à l’aide du nouveau système de Classification internationale type de l’éducation (CITE) de 2011. La réunion a examiné le rôle des systèmes d’information sur la gestion de l’éducation (SIGE) pour éclairer la planification de la politique, la mise en œuvre et l’évaluation dans tous les domaines de l’éducation. Les organisateurs ont également partagé le Module régional Afrique et ont exposé aux participants les cartographies CITE et les questionnaires de l’ISU. Les participants ont aussi partagé quelques pratiques exemplaires en matière de SIGE basées sur leur expérience. L’UNICEF a présenté le guide et le pilote SIGE sur l’inclusion des enfants handicapés et les systèmes d’information sur le développement des enseignants (SIDE).

Le GTGEAP a présenté les résultats de la réunion du Comité technique restreint sur les SIGE de l’UA qui s’est déroulée au Ghana en avril 2014. Les participants ont réaffirmé la valeur de la Base de données Perspectives de l’éducation de l’UA, développée par le GTGEAP, qui mesure les progrès accomplis dans les domaines prioritaires du Plan d’action de l’UA.

La plupart des pays ont fortement conseillé l’ISU d’utiliser les données démographiques nationales au lieu des données du PNUD, d’autant plus que les recensements de population sont menés dans la plupart des cas en collaboration avec les bureaux nationaux des Nations Unies. Les données internationales sont en effet sensiblement différentes des données nationales. L’utilisation de données internationales peut donner l’impression trompeuse que les objectifs internationaux de développement n’ont pas été atteints, alors que le calcul des mêmes indicateurs avec les données démographiques nationales brosserait un tableau beaucoup plus fidèle de la réalisation de ces objectifs.

Les sessions de clôture ont mis en exergue les efforts en cours pour suivre les progrès accomplis vers les objectifs de l’EPT et le processus pour formuler l’agenda de l’éducation pour l’après 2015.

Tous les Etats membres ont eu la possibilité de participer à des réunions bilatérales avec l’ISU. Les deux ministères de l’Education du Zimbabwe (enseignement primaire et secondaire, ainsi qu’enseignement supérieur, science et technologie) et l’ISU ont invité le GTGEAP à participer à une réunion bilatérale au Zimbabwe le jour suivant. A cette occasion, les définitions ainsi que les questions programmatiques et conceptuelles dans les questionnaires ont été clarifiées. Une discussion sur la cartographie CITE a élucidé différentes questions comme les conditions minimales d’admission, l’âge d’admission théorique et la durée de différents programmes. Les programmes et les niveaux ont été classés selon les niveaux CITE les plus appropriés, tout tenant compte qu’un programme ou un niveau donné aboutit à un achèvement insuffisant, partiel ou complet du niveau étudié.

Pour plus d’information, veuillez contacter Brighton Mutasa, spécialiste des statistiques GTGEAP, [email protected]