Le GT sur l’enseignement des maths et des sciences se transforme en Pôle de qualité inter-pays

La 40ème session du comité directeur de l’ADEA réuni à Tunis le mois dernier, a approuvé la transformation du Groupe de travail de l’ADEA sur l’enseignement des mathématiques et les sciences (GTEMS) en Pôle de qualité inter-pays (PQIP). Créé en 2005, le GTEMS était jusque-là conduit par la JICA et hébergé et coordonné par le Centre pour l’enseignement des mathématiques, des sciences et de la technologie en Afrique (CEMASTEA).

L’ADEA considère que la transformation du GTEMS en PQIP permettra un enseignement amélioré et plus efficace des mathématiques et des sciences dans les pays participant au PQIP. 

Sur la période 2014-2017, la mission du PQIP-EMS est de “servir de forum panafricain ouvert et flexible pour  informer et  faciliter la transformation de l’enseignement des mathématiques et des sciences pour contribuer au développement accéléré et durable de l’Afrique”. 

Les activités prévues sont les suivantes :  les programmes de formation pays ;  les ateliers techniques; les services experts des pays tiers;   les forums de dialogue politique ;  les visites techniques  d’échange ; la recherche sur les méthodes et les approches innovantes pour dispenser en enseignement efficace des mathématiques et des sciences ; la  mise en place d’un site dédié PQIP –EMS ; la publication et la distribution d’une lettre d’information PQIP-EMS ; la mise en place d’autres centres d’excellence en Afrique.

Le PQIP sera géré par un Secrétariat conduit par un coordinateur nommé par le Kenya en consultation avec le Comité de coordination conjoint (le Kenya, le Secrétariat de l’ADEA, les agences partenaires, le CEMASTEA et  l’Association SMASE-Afrique). La JICA continuera à apporter son soutien au renforcement de l'enseignement des mathématiques et des sciences en Afrique à travers le PQIP. 

Les Pôles de qualité inter-pays de l’ADEA (PQIP) réunissent des pays confrontés à des enjeux similaires et des partenaires stratégiques ayant des compétences dans un domaine spécifique pour promouvoir le dialogue, l’apprentissage collectif et un espace pour agir en collaboration. Les PQIP ont été créés en tant que mécanismes pour faciliter la mise en œuvre de recommandations clés découlant du travail de l’ADEA au niveau pays. Ils encouragent l’appropriation des enseignements tirés au niveau national et un renforcement continu des capacités à travers l’échange d’expériences liées à l’action, la pratique, l’expérience et l’apprentissage par les pairs.

Pour de plus amples informations, contactez Patrick Kogolla, Coordinateur du Groupe de travail de l’ADEA sur l’enseignement des mathématiques et des sciences (GTEMS), [email protected]