Les gouvernements africains appelés à financer le développement des SIGE

Le Comité technique restreint sur les Systèmes d’information sur la gestion de l’éducation (SIGE) de l’Union africaine a demandé aux gouvernements africains de s’intéresser sérieusement aux SIGE en Afrique à travers l’allocation de ressources adéquates.

Cet appel a eu lieu à la fin de la réunion très suivie organisée à Accra au Ghana du 7 au 9 avril 2014. La réunion était organisée par le Groupe de travail de l’ADEA sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP) en collaboration avec le Département des ressources humaines, de la science et de la technologie de l’Union africaine et sa Division des statistiques. La réunion a rassemblé des participants du Nigéria, du Cameroun, du Ghana, de la Namibie et de l’Afrique du Sud.  D’autres représentants d’instances régionales et d’organisations internationales étaient également présents, comme la Communauté économique régionale des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC)  et de partenaires, le Centre africain de recherche sur la santé et la population (APHRC), la SACMEQ, l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), l’UNICEF, le Centre international pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique (CIEFFA) et les divisions de l’éducation, de la statistique et de la jeunesse de l’Union africaine.

A la fin de la réunion, un  communiqué a été publié, qui met en exergue,, entre autres, les défis qui se posent aux SIGE en Afrique, particulièrement à la lumière  du Plan d’action de la Deuxième décennie de l’Union africaine,  les contraintes financières auxquelles la stratégie continentale de l’UA sur les SIGE est confrontée ainsi que le soutien dont doit disposer le comité technique afin de pouvoir poursuivre son travail. . Les participants ont fait appel aux Divisions de l’éducation et des statistiques de l’Union africaine afin que  des budgéts adéquats soient alloués afin que le Comité technique restreint sur les SIGE de l’UA puisse honorer ses engagements annuels.

Le rôle principal du Comité technique restreint sur les SIGE est de fournir un conseil technique et une’assurance qualité à l’Observatoire de l’Union africaine sur les questions méthodologiques, logistiques et de faisabilité liées à la mise en œuvre du Plan d’action de la Deuxième décennie de l’éducation pour l’Afrique, en ce qui concerne le domaine prioritaire des SIGE.

Pour de plus amples  informations,  contactez: Angela Arnott, Coordinatrice par intérim du Groupe de travail sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP), [email protected]  ou le  Dr. Khalipha Bility, ministère de l’Education, Liberia, [email protected]"