Investir dans le Développement de la Petite Enfance dans les Pays Africains

Une connaissance plus poussée de l’importance du développement de la petite enfance (DPE) a suscité un intérêt accru pour des modèles appropriés de DPE de qualité, notamment dans les communautés à faible revenu. Le DPE offre une base solide pour entrer à l’école avec les compétences sociales, émotionnelles et préscolaires nécessaires à l’apprentissage. Cette note se penche sur certaines options et modèles politiques et leurs implications pour les pays qui investissent dans une éducation de qualité pour la petite enfance.

 C’est un défi de taille qui demande à être traité de manière urgente. Plus d’un tiers des enfants du monde vivent en Afrique et sont cependant les plus vulnérables, car un peu moins de la moitié des enfants décèdent avant d’atteindre l’âge de cinq ans vivent en Afrique. La majorité de ces enfants meurt de maladies infectieuses qui auraient facilement pu être évitées ; celles-ci sont en partie liées au faible niveau d’instruction des mères, entre autres facteurs liés à la pauvreté. De plus, l’Afrique est à la traîne par rapport à la plupart des autres régions en développement sur le plan de la réalisation de l’objectif de l’OMD concernant les enfants souffrant d’insuffisance pondérale. Bien que l’Afrique ait enregistré une baisse importante du nombre d’enfants mal nourris dans la région, quelque 32 % des enfants mal nourris dans le monde vivent dans cette région.

Co-produit par l’ADEA et le Pôle de qualité inter-pays sur le développement de la petite enfance hébergé par le ministère de l’éducation et des ressources humaines, de l’éducation tertiaire et de la recherche scientofique de Maurice. Pour de plus amples informations, veuillez contacter Maya Soonarane à l’adresse : [email protected]