Alliance mondiale du livre: L’ADEA et l’USAID conjuguent leurs efforts pour l’organisation de la Foire internationale du livre au Ghana

Prototypes de livres conçus lors de l'atelier de formation de formateurs sur le logiciel Bloom à Abidjan du 22 au 25 mai 2018 | Crédit photo : ADEA

Abidjan (Côte d’Ivoire), le 24 août 2018 – Dans le cadre du partenariat continu et réussi noué entre l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et l’Alliance mondiale du livre (AML) – soutenu par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) – la section des Livres et matériels éducatifs du Pôle de qualité inter-pays de l’ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) organise trois activités en collaboration avec les parties prenantes de l’industrie du livre du Ghana à l’occasion de la Foire internationale du livre au Ghana (GIBF). Cet événement important se déroulera du 30 août au 2 septembre 2018 au Centre international de conférences d’Accra.

Au nombre des principales activités, figure un Atelier national de formation sur le logiciel Bloom visant à donner aux écrivains africains les moyens d’agir ; unSéminaire sur l’octroi de licences ouvertes et un Forum ouvert avec le Réseau des éditeurs africains (APNET)Ces activités de base découlent des recommandations formulées dans un Plan d’action qui a été approuvé par les acteurs de l’industrie africaine du livre lors d’un atelier organisé par l’ADEA en janvier 2018 à Abidjan. 

La Foire internationale du livre au Ghana est une plateforme où les acteurs tant locaux qu’internationaux de l’industrie du livre se réunissent, en vue de vendre des livres et de négocier des accords. Le public a la possibilité d’avoir accès à une variété d’expositions de livres intéressants et de les acheter à des prix très réduits. 

L’Alliance mondiale du livre vise à transformer la production, l’acquisition et la distribution des livres, en particulier en Afrique et en Asie, pour faire en sorte que les enfants du monde entier disposent de livres et supports d’apprentissage essentiels produits dans des langues qu’ils parlent et comprennent, notamment le braille et la langue des signes. Des études, particulièrement une Étude de faisabilité réalisée par Results for Development (R4D) et International Education Partners (IEP) et financée par le Ministère britannique pour le développement international (DfID), l’Agence norvégienne pour la coopération au développement (NORAD) et l’USAID en 2015-2016, ont montré que les enfants ne disposent pas de support de lecture dans les langues qu’ils parlent et comprennent, alors que ceux-ci facilitent l’acquisition précoce de la lecture. L’USAID et ses partenaires ont élaboré un programme ambitieux visant à remédier à la pénurie de titres dans les langues africaines, à améliorer l’efficience de l’approvisionnement et du financement et à renforcer les systèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement. 

Plus de 95 éminentes personnalités de l'industrie du livre du Ghana et issues d'autres pays africains, au nombre desquels figurent, entre autres, l'Afrique du Sud, le Kenya et le Nigéria , faciliteront les trois activités susmentionnées et y prendront part. 

Pour avoir de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Lily Nyariki, Point focal du Pôle de qualité inter-pays de l'ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) – Section des Livres et matériels éducatifs (LME), Tél : (+254) 733712117, [email protected] / [email protected]
  • Aliou Sow, Point focal du Pôle de qualité inter-pays de l'ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) – Section des Livres et matériels éducatifs (LME), Tél : (+224) 622544826 / (+001) 5148036190, [email protected]

Contacts pour les médias :

  • Stefano De Cupis, Chargé principal de communication, ADEA, Tél : (+225) 20264261, [email protected]

================================

À propos de l’ADEA : L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques, composé de tous les ministres en charge de l’Éducation, de la Science et de la Technologie en Afrique. Créée en 1988 à l’initiative du Groupe de la Banque mondiale, elle est devenueune institution panafricaine basée au sein du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Le travail de l’ADEA s’est étendu pour mettre davantage l’accent sur le développement des aptitudes et des compétences dans tous les sous-secteurs de l’éducation, en particulier grâce à ses deux piliers fondamentaux, à savoir : la plateforme d’éducation continentale et les services de conseil et de soutien à l’exécution. L’ADEA envisage un « système africain d’éducation et de formation de haute qualité axé sur la promotion de connaissances et de compétences essentielles au développement accéléré et durable en Afrique ».

www.adeanet.org

À propos de la section des LME : La section des Livres et matériels éducatifs (LME) du Pôle de qualité inter-pays de l'ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) – s’engage à soutenir les processus qui permettent la formulation de politiques nationales du livre adéquates qui améliorent la fourniture de supports éducatifs de qualité, une scolarisation efficace et l’alphabétisation dans toute l’Afrique. La section œuvre à la réalisation de cet objectif en invitant les gouvernements, le secteur privé, les organismes de développement et la société civile à envisager une approche holistique incluant une contribution substantielle de la part des partenaires africains pour parvenir à des politiques du livre viables. La LME est une branche opérationnelle du présent projet. 

www.adeanet.org/en/working-groups/books-and-learning-materials

À propos de l’AML : L’Alliance mondiale du livre est une initiative internationale à laquelle participent de nombreuses parties prenantes qui s’emploient à transformer l’élaboration, l’acquisition, la distribution et l’utilisation du livre pour s’assurer qu’aucun enfant ne manque de livres. Elle a pour mission de veiller à ce que les enfants du monde entier aient les livres et le matériel didactique dont ils ont besoin pour apprendre à lire et pour lire pour apprendre. Le manque de matériel de lecture est un problème tellement sérieux qu’il ne peut être résolu sans des solutions nouvelles et novatrices. De telles solutions sont nécessaires pour faire face à la crise de l’apprentissage et l’Alliance mondiale du livre joue un rôle moteur dans l’identification et la mise en œuvre de ces solutions.

http://www.ghanabookpublishers.org

À propos de GBPA : L’Association des éditeurs de livres du Ghana (GBPA) est une association commerciale à but non lucratif d’éditeurs du Ghana. Il s’agit d’une société à responsabilité limitée par garantie et sans capital social. Elle est la seule voix collective des éditeurs de livres au Ghana. Elle sert de point de ralliement pour tous les éditeurs de livres du pays. La GBPA offre un forum où les éditeurs se réunissent pour délibérer sur divers problèmes affectant l’industrie dans son ensemble. L’Association promeut des politiques pour la croissance et le développement du secteur des connaissances. 

http://www.ghanabookpublishers.org

À propos de l’APNET : Le Réseau des éditeurs africains (APNET) a été créé en 1992 dans le but de renforcer l’industrie de l’édition africaine par le biais de l’édition autochtone. Depuis de nombreuses années, l’APNET joue un rôle essentiel dans la formation, la promotion du commerce intra-africain du livre et la coordination de l’information et des flux de ressources entre les éditeurs africains. Au cours de l’atelier ADEA/AML de janvier 2018 à l’intention des parties prenantes de l’industrie africaine du livre, les délégués étaient unanimes sur le besoin urgent de redynamiser l’APNET et de le structurer de manière à rendre son existence viable, durable et bénéfique pour l’industrie du livre en Afrique.

www.african-publishers.net