Alliance mondiale du livre : L'ADEA et l'USAID soutiennent les parties prenantes de l'édition africaine dans la création d'une édition collaborative

Photo de groupe prise lors du Forum sur l’Édition Collaborative (8 – 9 mai 2019, Lagos, Nigéria). Crédit photo : Samuel Adebara

Abidjan (Côte d'Ivoire) 16 mai 2019 – La section sur les Livres et Matériels éducatifs (LME) du Pôle de qualité inter pays sur l’Enseignement et l’Apprentissage (PQIP-EA) de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) a récemment clôturé, en partenariat avec le Réseau des éditeurs africains (APNET), un forum couronné de succès qui a identifié les défis de l’élimination du piratage et la formulation d’une politique nationale du livre et de la lecture en tant que priorité absolue pour une édition collaborative au Nigéria.

Le forum sur le thème "Permettre aux éditeurs africains de fournir des livres de qualité en langues africaines par le biais de l'Initiative pour l'édition collaborative africaine" s'est tenu du 8 au 9 mai 2019 en marge de la Foire internationale du livre du Nigéria (NIBF) à Lagos, au Jelili Adebisi Omotola Hall, de l’Université de Lagos.

Cette réunion clé s'inscrit dans le cadre du partenariat de longue date entre l'ADEA et l'Alliance mondiale du livre (AML) – soutenue par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) – et a été organisée conjointement avec l’APNET, le Nigeria Book Fair Trust, et l’Association des éditeurs du Nigéria. 

Les parties prenantes de l'industrie de l'édition nigériane, lors de discussions de groupe rigoureuses, se sont accordées sur la création d'une édition collaborative et ont défini deux priorités stratégiques: lutter contre le piratage et élaborer une politique nationale du livre et de la lecture. En outre, elles ont adopté une structure pour l’édition collaborative comprenant des entités publiques et privées qui sont pertinentes pour l’industrie du livre et qui sont essentielles pour répondre aux deux priorités visées.

Le plan d’action sur l’édition collaborative, qui a été élaboré lors d’un atelier organisé à Abidjan en janvier 2018 par l’ADEA, les acteurs de l’industrie du livre et l’AML, a révélé que cinq grands défis affectaient la croissance de l’industrie africaine du livre: la distribution, la fiscalité, le piratage, les politiques du livre et de lecture et le développement des compétences.

À cette fin, le Nigéria devient le premier pays d'Afrique à s'accorder sur comment une édition collaborative serait structurée au niveau national et modéliserait un processus d'identification des problèmes nationaux clés qui, s'ils étaient résolus, transformeraient le secteur de l'édition.

« Vos efforts ont largement contribué à susciter des discussions intellectuelles sur la fourniture de livres de qualité en langues locales au cours de l’évènement et du programme NIBF en général », a déclaré M. Gbadega Adedapo, président de l’Association des éditeurs du Nigéria Nigerian, qui est également le président du Nigeria Book Fair Trustet directeur général de Rasmed Publications Limited.

L’impact des principaux résultats du forum contribuera certainement à la réalisation de l’objectif de développement durable 4 de l’Agenda 2030, ainsi que de l’Agenda 2063 pour l’Afrique et de la Stratégie continentale pour l’éducation pour l’Afrique 2016-2025 (CESA 16-25).

Bien que cette réunion avait prévu 30 participants, sa popularité était évidente puisque 56 participants se sont inscrits le premier jour, pour atteindre 75 participants le dernier jour. Le forum a réuni des parties prenantes de l'industrie du livre nigérianes, des professionnels et des praticiens de premier plan issus de toute la chaîne de valeur du livre, y compris des représentants clés du gouvernement fédéral et des gouvernements des États, des universitaires et des lecteurs. À tous ces participants s’ajoutent à M. Denja Abdullahi, Président de l’Association des auteurs nigérians ; M. Chike Ofili, auteur de renom; Mme Oluronke Orimalde et Dayo Alabi, libraires leaders; M. Ernest Oppong, secrétaire exécutif de l'APNET; M. Emmanuel Abimbola, Secrétaire exécutif de l’Association des éditeurs du Nigéria ; et M. Kiarie Kamau, MD, East Africa Educational Publishers Ltd du Kenya, entre autres.

L'équipe d’encadrement comprenait Mme Lily Nyariki et M. Aliou Sow, points focaux de l'ADEA-LME ; M. David Waweru, consultant, écrivain, éditeur et formateur; M. Samuel Kolowale, Directeur général de University Press et Président de l’APNET; M. José Borghino, Secrétaire général de l'Association internationale des éditeurs (IPA), et M. Gbadega Adedapo.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Lily Nyariki, Point focal de la section Livres et Matériels éducatifs  (pays anglophone) du Pôle de qualité inter-pays de l’ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) ; tél. : (+254) 733 712117 / (+254) 706 569 707 ; courriel : [email protected][email protected].
  • Aliou Sow, Point focal de la section Livres et Matériels éducatifs (pays francophones) du Pôle de qualité inter-pays de l’ADEA sur l’Enseignement et l’Apprentissage (PQIP-EA) ; tél. : (+224) 622 54 48 26 ; courriel : [email protected]

Contact avec les médias : 

  • Stefano De Cupis, Chargé supérieur de communication, ADEA ; tél. : (+225) 2026 4261 ; courriel : [email protected]

=============================================

À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques. C’est un partenariat qui réunit des décideurs africains chargés de l’éducation, de la science et de la technologie ; des partenaires au développement ; des chercheurs et des experts techniques du secteur de l’éducation. L’ADEA contribue à donner aux pays africains les moyens de développer des systèmes d’éducation et de formation de qualité qui répondent aux besoins émergents des pays et favorisent une transformation sociale et économique durable.
www.adeanet.org

À propos de la section LME du PQIP-EA

La section Livres et matériels d’apprentissage (LME) du PQIP-EA de l’ADEA s’est engagée à soutenir les processus propices à la formulation de Politiques nationales du livre adéquates, qui auront pour objectif d’améliorer la disponibilité de matériel éducatif de qualité, ainsi que l’efficacité de l’enseignement et de l’alphabétisation en Afrique subsaharienne. Elle œuvre à la réalisation de cet objectif en sensibilisant les gouvernements, le secteur privé, les organismes de développement et les organisations de la société civile (OSC) à la nécessité d’envisager une approche holistique, à laquelle les partenaires africains devraient être étroitement associés si l’on veut aboutir à des politiques viables du livre. La section LME est l’organe de mise en œuvre de ce projet. 

À propos de l’AML

L’Alliance mondiale du livre est une initiative internationale à laquelle participent de nombreuses parties prenantes qui s’emploient à transformer la production, l’acquisition, la distribution et l’utilisation du livre pour s’assurer qu’aucun enfant ne manque de livre. Elle a pour mission de veiller à ce que les enfants du monde entier disposent de livres et du matériel d’apprentissage dont ils ont besoin pour apprendre à lire et lire pour apprendre. De telles solutions sont nécessaires pour faire face à la crise de l’apprentissage et l’Alliance mondiale du livre joue un rôle moteur dans l’identification et la mise en œuvre de ces solutions.
www.globalbookalliance.org

À propos de la NPA

L’Association des éditeurs du Nigéria (NPA) est une association professionnelle d’éditeurs du Nigéria et la seule voix collective des éditeurs au Nigéria. Depuis sa création en 1965, elle sert de point de ralliement pour tous les éditeurs de livres, de revues et d’ouvrages électroniques du pays. L’Association offre un forum par l’entremise duquel les éditeurs se réunissent et délibèrent sur diverses questions ayant trait à l’industrie de l’édition et au secteur du livre dans son ensemble.
www.nigerianpublishers.com

À propos de l’APNET

Le Réseau des éditeurs africains (APNET) a été créé en 1992 dans le but de renforcer l’industrie de l’édition africaine par le biais de l’édition autochtone. Depuis de nombreuses années, l’APNET joue un rôle essentiel dans la formation, la promotion du commerce intra-africain du livre et la coordination de l’information et du flux de ressources entre les éditeurs africains. Au cours de l’atelier organisé conjointement par l’ADEA et l’AML en 2018 à l’intention des parties prenantes de l’industrie africaine du livre, les délégués étaient unanimes sur le besoin urgent de redynamiser l’APNET et de le structurer de manière à rendre son existence viable, durable et bénéfique pour l’industrie du livre en Afrique. 
www.african-publishers.net