Six pays africains anglophones participant au séminaire régional organisé par l'ADEA et l'UA adoptent le Cadre politique continental du livre et de la lecture

Photo de groupe prise lors du séminaire sur les politiques nationales du livre et de la lecture en Afrique (9-10 déc. 2019, Kigali). Crédit photo: ADEA

Abidjan (Côte d'Ivoire) 13 décembre 2019 – Un séminaire technique sur les politiques nationales du livre et de la lecture (PNLL) en Afrique impliquant six pays africains anglophones vient de s'achever à Kigali (Rwanda), où il a vu l'adoption du Cadre continental de l'Union africaine (UA) pour la formulation de politiques nationales et où un toolkit personnalisé qui fournira une feuille de route sur la formulation des politiques a été convenue. L'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA), l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) à travers l’Alliance mondiale du livre (AML) et la Commission de l'Union africaine (AUC) - en étroite collaboration avec le ministère de l'Éducation du Rwanda et grâce au soutien de Save the Children - se sont associés pour soutenir une éducation de qualité pour le développement national grâce à une alphabétisation soutenue et améliorée. Le séminaire était organisé par la section Livres et matériels éducatifs (LME) du Pôle de qualité inter-pays de l'ADEA sur l'enseignement et l'apprentissage (ICQN-TL) et s'est tenu à l'hôtel Serena à Kigali du 9 au 10 décembre. 

Le séminaire est une suite logique à l'atelier de haut niveau - tenu à Nairobi en juin 2019 - sur les politiques nationales du livre et de la lecture pour l'Afrique, qui a validé le cadre continental de l'UA pour la politique du livre et de la lecture, destiné à soutenir une éducation de qualité pour le développement national, et la réalisation de l'Agenda 2030, en particulier l'Objectif de développement durable (ODD) 4, la Stratégie continentale d'éducation pour l'Afrique 2016-2025 (CESA 16-25) et l'Agenda 2063 pour l'Afrique.

Le séminaire a été ouvert par Mme Angelique Tusiime, Directrice générale adjointe du Rwanda Education Board (REB) qui a souligné l'importance d'adopter un cadre commun sur les politiques nationales du livre et de la lecture en disant que son pays est prêt à travailler avec l'ADEA pour s'assurer qu'il devienne le modèle pour l'Afrique en étant le premier pays à formuler et à approuver sa politique nationale du livre et de la lecture.

Le séminaire tenu à Kigali a popularisé le cadre auprès des six pays participants (à savoir le Cameroun, le Ghana, le Kenya, le Nigéria, l'Ouganda, et le Rwanda) et les a exhortés à adopter et à adhérer au cadre continental pour guider l'élaboration de politiques nationales du livre et de la lecture dans leurs pays respectifs. Trente-cinq (35) participants issus des ministères de l'éducation, de l'UNESCO, de l'Association internationale des éditeurs (IPA), du Réseau des éditeurs africains (APNET), de Save the Children Rwanda, de Worldreader ainsi que des secteurs locaux de l'écriture, de l'édition, de la librairie, de la bibliothèque et de l'éducation ont participé à l’élaboration des politiques nationales du livre et de la lecture, et ils ont aussi approuvé le cadre continental. Il a également été réaffirmé qu'il sera important de convenir de politiques régionales et continentales en vue de la zone de libre-échange continentale et de renforcer le partenariat intra-africain, l'apprentissage mutuel et la collaboration.

Le séminaire a été clôturé par M. Samuel Mulindwa, Secrétaire permanent du ministère de l'Education du Rwanda, qui a confirmé que le Rwanda est prêt pour la formulation de politiques en matière de livres et de lecture et prendra au sérieux toutes les résolutions prises car elles reconnaissent le rôle des livres dans le développement national.

L'ADEA continuera à collaborer activement avec la Commission de l'Union africaine et d'autres partenaires clés au niveau des pays pour plaider en faveur de l'adoption du Cadre continental pour les politiques nationales du livre et de la lecture et soutient la formulation de respectives politiques nationales.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

  • Lily Nyariki, Point focal de la section Livres et Matériels éducatifs (pays anglophones) du Pôle de qualité inter-pays de l’ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) ; tél. : (+254) 733 712117 / (+254) 706 569 707 ; [email protected] / [email protected]

Contact avec les médias : 

  • Stefano De Cupis, Chargé supérieur de communication, ADEA ; tél. : (+225) 20 26 42 61 ; [email protected]

 


 

À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques. C’est un partenariat qui réunit des décideurs africains chargés de l’éducation, de la science et de la technologie ; des partenaires au développement ; des chercheurs et des experts techniques du secteur de l’éducation. L’ADEA contribue à donner aux pays africains les moyens de développer des systèmes d’éducation et de formation de qualité qui répondent aux besoins émergents des pays et favorisent une transformation sociale et économique durable.

www.adeanet.org

À propos de la section LME du PQIP-EA

La section Livres et matériels d’apprentissage (LME) du PQIP-EA de l’ADEA s’est engagée à soutenir les processus propices à la formulation de Politiques nationales du livre adéquates, qui auront pour objectif d’améliorer la disponibilité de matériel éducatif de qualité, ainsi que l’efficacité de l’enseignement et de l’alphabétisation en Afrique subsaharienne. Elle œuvre à la réalisation de cet objectif en sensibilisant les gouvernements, le secteur privé, les organismes de développement et les organisations de la société civile (OSC) à la nécessité d’envisager une approche holistique, à laquelle les partenaires africains devraient être étroitement associés si l’on veut aboutir à des politiques viables du livre. La section LME est l’organe de mise en œuvre de ce projet. 

À propos de l'UA

L’Union africaine a pour objectif de débarrasser le continent des vestiges de la colonisation et de l’apartheid ; promouvoir l'unité et la solidarité entre les États africains ; coordonner et intensifier la coopération pour le développement ; préserver la souveraineté et l'intégrité territoriale des États Membres et promouvoir la coopération internationale dans le cadre des Nations Unies. En tant qu'organisation continentale, l'UA constitue un forum efficace qui permet à tous les États membres d'adopter des positions coordonnées sur des questions d'intérêt commun pour le continent dans les enceintes internationales et de défendre efficacement les intérêts de l'Afrique.

www.au.int

À propos de l’AML

L’Alliance mondiale du livre est une initiative internationale à laquelle participent de nombreuses parties prenantes qui s’emploient à transformer la production, l’acquisition, la distribution et l’utilisation du livre pour s’assurer qu’aucun enfant ne manque de livre. Elle a pour mission de veiller à ce que les enfants du monde entier disposent de livres et du matériel d’apprentissage dont ils ont besoin pour apprendre à lire et lire pour apprendre. De telles solutions sont nécessaires pour faire face à la crise de l’apprentissage et l’Alliance mondiale du livre joue un rôle moteur dans l’identification et la mise en œuvre de ces solutions.

www.globalbookalliance.org