NOTE INFORMATIVE - Fusionner les groupes de travail de l'ADEA en Pôles de qualité inter-pays pour un meilleur soutien aux niveaux national et continental

Abidjan (Côte d’Ivoire) 13 janvier 2020 - L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est heureuse d’annoncer que la fusion de ses différents groupes de travail en Pôles de qualité inter-pays (PQIP) de l’ADEA est achevée avec succès. 

Sur la base du Plan stratégique de l'ADEA 2018-2022 et des dernières recommandations et décisions adoptées lors de la 19esession du Comité exécutif (26 juin 2018, en Côte d'Ivoire) et lors de la 45e session du Comité directeur (13 novembre 2018, en Côte d'Ivoire), le Groupe de travail sur la gestion de l'éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP) est devenu une Task Force(TFGEAP) intégrée depuis janvier 2020 au secrétariat de l'ADEA, tandis que le Groupe de travail sur l'éducation non formelle (GTENF) a été transformé en PQIP hébergé par le Burkina Faso et officiellement lancé le 25 avril 2019 à Ouagadougou.

Cet important processus de fusion est la conséquence des changements structurels précédents effectués depuis la création de l'ADEA en 1988. En effet, l'Association travaille depuis plus de 30 ans sur des processus qui ont positivement impacté le développement et la transformation de l'éducation en Afrique à travers une approche  holistique comprenant le plaidoyer et le dialogue politique, le renforcement des capacités, la mise en réseau et le travail de recherche et d'analyse. Au demeurant, il est aussi nécessaire de relever que la création, la fusion et / ou la fermeture  d’un  groupe de travail ou d’un PQIP repose fondamentalement sur une procédure qui prend en compte plusieurs facteurs, notamment la nouvelle structure de gouvernance, la durabilité et l'efficacité de l’ADEA.

Depuis 1988, l'ADEA a créé 19 groupes de travail (GT) dans des domaines thématiques clés liés à l'éducation et à la formation en Afrique. À ce jour, 12 groupes de travail ont été fermés, 5 GT ont été transformés en PQIP (DPE, ESRS, EMS, ENF et EA), 1 GT sur la participation féminine (GTPF) a été transformé en Forum des éducatrices africaines (FAWE) et 1 GT sur les livres et le matériel éducatifs (LME) a été intégré en tant que section du PQIP-EA. Enfin, le TFGEAP  va contribuer au niveau pays et continental à une meilleure planification et un meilleur dialogue sur les politiques éducatives en Afrique.

En conclusion, l'ADEA dispose désormais aujourd’hui de 9 PQIP (ALN, DCTP, DPE, EA, EMS, ENF, EP, ES, et ESRS)[1] et 1 Task Force sur la gestion de l'éducation et l’appui aux politiques.

Enfin, grâce à sa mission panafricaine et le Plan stratégique de l’ADEA 2018-2022, l'Association continuera à soutenir l’autonomisation des pays africains pour être en mesure de développer des systèmes d'éducation et de formation qui répondent à leurs besoins et qui favorisent la transformation durable et socioéconomique de l'Afrique comme préconisés dans l'Agenda 2063 pour l'Afrique, la Stratégie continental de l'éducation pour l'Afrique 2016-2025 (CESA 16-25) et l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Contact avec les médias : 

  • Stefano De Cupis, Chargé supérieur de communication, ADEA ; tél. : (+225) 20 26 42 61 ; s.decupis@afdb.org

 


À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques. C’est un partenariat qui réunit des décideurs africains chargés de l’éducation, de la science et de la technologie ; des partenaires au développement ; des chercheurs et des experts techniques du secteur de l’éducation. L’ADEA contribue à donner aux pays africains les moyens de développer des systèmes d’éducation et de formation de qualité qui répondent aux besoins émergents des pays et favorisent une transformation sociale et économique durable.

www.adeanet.org

 

[1] Pôles de qualité inter-pays de l’ADEA: 1) Alphabétisation et langues nationales (PQIP-ANL) au Burkina Faso; Développement des compétences techniques et professionnelles (PQIP-DCTP) en Côte d’Ivoire; Développement de la petite enfance (PQIP-DPE) au Maurice; Enseignement et apprentissage (PQIP-EA) au Rwanda; Enseignement des mathématiques et des sciences (PQIP-MSE) au Kenya; Éducation non formelle (PQIP-ENF) au Burkina Faso; Éducation pour la paix (PQIP-EP) au Kenya; Enseignement secondaire (PQIP-ES, lancement prévu en 2020 au Botswana); Enseignement supérieur et recherche scientifique (PQIP-ESRS) au Sénégal.